Fdesouche

Île de Ré : la justice ordonne le démontage d’une statue de la Vierge située au milieu d’un carrefour, donnant raison à l’association La Libre Pensée (MàJ)

03/03/2022

C’est «inacceptable que des élus (…) confondent encore commune et paroisse», a dénoncé l’association La Libre-pensée 17 après avoir obtenu le démontage d’une statue religieuse à La Flotte-en-Ré.

Le tribunal administratif de Poitiers a ordonné jeudi 3 mars à la commune de La Flotte-en-Ré, sur l’île de Ré, le déplacement hors du domaine public d’une statue de la Vierge située au milieu d’un carrefour, invoquant la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État.

Cette commune de Charente-Maritime a six mois pour «procéder à l’enlèvement du domaine public communal de la statue de la Vierge Marie» selon le jugement consulté par l’AFP, conforme aux conclusions du rapporteur public. L’association La Libre-pensée 17 avait saisi la justice pour réclamer ce retrait, en demandant l’application de la loi de 1905 qui interdit l’installation de monuments à caractère religieux sur le domaine public. Un recours né d’un banal accident.

(…) À l’audience, la municipalité soutenait que la statue n’avait «pas un caractère uniquement et totalement religieux». «La population est unanime pour considérer que la statue fait partie d’un patrimoine historique, au même titre qu’une statue de roi ou de Napoléon», a souligné jeudi auprès de l’AFP le maire Jean-Paul Héraudeau. Mais le tribunal a tranché : elle constitue bien «un symbole principalement religieux».

(…) Le Figaro


08/02/2022


C’est au tour de la statue de la Vierge à la Flotte, sur l’Île de Ré (Charente Maritime), d’être menacée par la Libre Pensée. L’association anticléricale a saisi la justice début février pour obtenir le déboulonnage de ce monument pourtant cher aux habitants rhétais. La statue de la Vierge, située à l’entrée de La Flotte-en-Ré, a été érigée après la Seconde guerre mondiale en remerciement des grâces reçues, notamment le retour au pays de plusieurs prisonniers de guerre.

Contacté par téléphone, le président de l’association évoque la loi de 1905 qui interdit l’installation de monuments à caractère religieux sur le domaine public.

Trônant au carrefour de l’avenue du 8 mai 1945 et du Mail de Philippsburg à l’entrée de la commune de 3000 habitants située sur la côte nord de l’Île de Ré, la statue s’était déjà accidentellement effondrée en mai 2020.

Un automobiliste avait alors perdu le contrôle de son véhicule avant de finir sa course contre son socle. Il avait fallu attendre plus d’un an et demi, jusqu’au 22 décembre dernier, pour que l’édifice soit de nouveau restitué à la commune grâce au travail de deux sculpteurs locaux Jean-Marie Meslin et François Cochart. A peine revenue à sa place, la voilà donc déjà menacée de disparition. La statue est pourtant chère aux habitants de La Flotte.

Famille chrétienne, france3-régions


Fdesouche sur les réseaux sociaux