Fdesouche

02/02/2022

Essia B. sera finalement jugée devant la cour d’assises pour l’incendie criminel qui avait provoqué la mort de dix personnes et fait des dizaines de blessés, en février 2019, rue Erlanger à Paris (XVIe).

Une femme atteinte de troubles psychiatriques a été reconnue responsable pénalement et devra être jugée par la cour d’assises pour avoir déclenché un incendie dans un immeuble parisien en 2019, faisant dix morts et des dizaines de blessés, ont estimé les juges d’instruction. C’est l’incendie le plus meurtrier dans la capitale depuis 2005.

(…) Dans la nuit du 4 au 5 février 2019, un incendie s’était déclaré au deuxième étage d’une bâtisse, rue Erlanger dans le XVIe arrondissement, peu après 00H30 avant de se propager rapidement à l’ensemble des huit étages. Dix personnes avaient été tuées, 47 autres blessées.

« Toi qui aimes les flammes, ça va te faire tout drôle quand ça va exploser »

Essia B., qui habitait cet immeuble, avait été interpellée – en état d’ébriété et après avoir consommé du cannabis – alors qu’elle tentait de mettre le feu à une voiture, dans une rue voisine. Quelques jours auparavant, elle était sortie d’un séjour de deux semaines en hôpital psychiatrique, le treizième en dix ans.

Peu de temps avant le début de l’incendie, peu après minuit, un voisin avait appelé la police pour se plaindre du bruit causé par cette femme. Cet homme, par ailleurs pompier, l’avait ensuite recroisée dans le hall, une fois reparties les forces de l’ordre venues lui demander de cesser son tapage nocturne. Elle lui avait alors lancé : « Regarde-moi droit dans les yeux. Toi qui aimes les flammes, ça va te faire tout drôle quand ça va exploser », selon le récit du voisin aux enquêteurs.

(…) Actu 17


04/02/2020

Selon nos informations, la locataire soupçonnée d’avoir mis le feu à un immeuble parisien, dans la nuit du 4 au 5 février 2019, est accessible à une sanction pénale selon une expertise psychiatrique.
[…]

Le Parisien


09/02/2019

Accusée d’avoir allumé l’incendie dans l’immeuble rue Erlanger à Paris (XVIe) dans la nuit de lundi à mardi, la suspecte qui avait été déférée devant un juge d’instruction ce vendredi a été placée en détention provisoire au cours de la nuit annonce le parquet.

Actu17


08/02/2019

Lucien Sadoun est propriétaire du magasin de prêt-à-porter Garfield, rue d’Auteuil, située à deux pas de la rue Erlanger où un violent incendie a fait 10 morts dans la nuit de lundi à mardi. Il y a deux ans, sa boutique avait été prise pour cible par Essia B. […] La suspecte a été admise à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police, sa garde à vue a été levée.

« Nous la connaissions bien. Elle était une de nos clientes. Il y a deux ans, elle a mis le feu à trois endroits de la boutique pour détourner l’attention de notre personnel et voler dans la caisse. L’une des vendeuses l’a prise en flagrant délit et elle a pris la fuite. Nous avons réussi à éteindre les foyers et nous avons fait un signalement à la police et déposé plainte », raconte Lucien Sadoun. « Cette scène a beaucoup choqué mes collaborateurs. Nous n’avons subi que des dégâts matériels. Ce n’est rien par rapport à la dizaine de morts qu’a entraîné son geste dans la nuit de lundi », soupire le patron, qui connaissait aussi une des victimes. Il est en colère. […]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux