Fdesouche

22/01/2022

Le 15 janvier dernier, Ali Boujouham 31 ans, décapitait à la hache une touriste française. Très vite les autorités marocaines ont argué des antécédents psychiatriques graves de l’auteur du meurtre. Mais des soupçons pèsent aujourd’hui sur une telle décision. Le Royaume a-t-il voulu taire la réalité pour ne pas inquiéter sa population et les touristes ?

[…]

Les suspicions sur un mobile terroriste du crime demeurent ainsi intactes. Son profil « de musulman rigoriste » avancé par des témoins proches et étayé par son style vestimentaire et le modus operandi de ses actes permettent le doute.

Son double attentat rappelle en effet un précédent acte terroriste du même acabit : la décapitation de deux jeunes randonneuses, la Danoise Louisa Vesterager Jespersen et la Norvégienne Maren Ueland, en décembre 2018, au nom du groupe Etat islamique, alors qu’elles campaient dans le Haut-Atlas, non loin d’Imlil, un site touristique du sud marocain. Les trois principaux accusés du double assassinat ont été condamnés à mort en juillet 2019, même si la peine de mort n’est plus appliquée dans le pays depuis 1993.

[…]

Le contexte actuel des restrictions sanitaires liées au Covid-19 qui a sévèrement ralenti le tourisme marocain – au point que les autorités ont décidé d’un plan d’urgence pour sauver l’un des moteurs de l’économie – a-t-il poussé Rabat à vider le caractère terroriste de l’affaire Ali Boujouham ? La question mérite d’être posée tant le sentiment anti-occidental s’est manifestement propagé auprès des classes populaires déclassées par la crise, mais aussi alimenté par un rejet de la nouvelle alliance diplomatique scellée avec l’État d’Israël dans le cadre des Accords d’Abraham.

[…]

Marianne


19/01/2022

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé mercredi dans un communiqué l’ouverture d’une enquête pour «assassinat en relation avec une entreprise terroriste» après le meurtre samedi d’une touriste française à Tiznit dans le sud du Maroc.

CNews


Samedi dernier, une touriste française a été tuée à l’arme blanche sur un marché de Tiznit, près d’Agadir, dans le sud ouest du Maroc. Elle était âgée de 79 ans. La police antiterroriste a été saisie, annonçait le parquet marocain ce mardi. Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) “a été chargé de l’enquête dans cette affaire sous la supervision du procureur du roi près de la Cour d’appel de Rabat en raison de suspicions sur un mobile terroriste du crime”, a précisé une source proche de l’enquête sous couvert d’anonymat à l’AFP.

(…) La Dépêche


17/01/2022

Les éléments de la préfecture de Sûreté d’Agadir ont interpellé, samedi, un individu de 31 ans, sans antécédent judiciaire, pour son implication présumée dans l’homicide volontaire et la tentative d’homicide volontaire ayant visé deux ressortissantes étrangères à Tiznit et à Agadir.

Le suspect a été filmé par une caméra de surveillance d’un commerce au marché municipal de Tiznit, entrain d’agresser mortellement une ressortissante étrangère à l’arme blanche, avant de prendre la fuite et d’être arrêté à Agadir où il a également tenté d’agresser physiquement les clients d’un café au niveau de la bande côtière, dont une ressortissante belge qui a été transportée à l’hôpital pour y recevoir les soins nécessaires, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Les procédures de pointage effectuées sur les bases de données de la Sureté nationale et sur les registres médicaux ont montré que le prévenu a été déjà admis au service de psychiatrie de l’Hôpital Hassan I de Tiznit durant un mois, du 25 septembre au 25 octobre 2021, sur ordre de réquisition émis par l’autorité locale, ajoute la même source.

L’Economiste


16/01/2022

Une ressortissante française, âgée de 79 ans, est morte après avoir été poignardée à l’arme blanche sur un marché municipal à Tiznit, près d’Agadir, dans le sud ouest du Maroc. Les faits se seraient produits samedi.

La victime française résidait dans un camping proche de cette ville de Tiznit.

La police marocaine a ouvert une enquête. « L’hypothèse d’une agression pour vol » a été avancée par les enquêteurs. Le suspect, un homme âgé de 31 ans, est soupçonné d’avoir commis « un meurtre prémédité et une tentative d’assassinat », 

Il a été arrêté samedi soir à Agadir après avoir tenté d’agresser physiquement les clients d’un café sur la côte d’Agadir, dont une victime belge qui a été transportée à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

Le Dauphiné


Fdesouche sur les réseaux sociaux