Fdesouche
[…] Le chantier de la Grande Mosquée de Metz, prévue pour être la plus grande en Lorraine, a officiellement été lancé en cette fin d’année 2021. Face à la multiplication des discours islamophobes à l’approche de l’élection présidentielle, l’occasion s’est présentée aux porteurs du projet comme à la municipalité de donner de la voix contre la haine et pour la concorde. […]

Le président de l’UACM, Mohamed Hicham Joudat, a profité de l’occasion pour faire valoir un message de paix en ces temps troublés par des discours haineux de certains candidats à l’élection présidentielle. « En ce jour historique qui sera gravé dans la mémoire de la communauté musulmane de notre région, faut-il rappeler à tous les citoyens français que la présence musulmane ne date pas d’aujourd’hui », a-t-il déclaré, rappelant l’engagement des soldats musulmans pour la France qui fut au cœur d’une exposition présentée en septembre 2021 à l’hôtel de Ville. « Plus que jamais, ce rappel est indispensable, surtout avec la montée malheureusement ces dernières années en France d’un discours de haine qui instrumentalise la religion musulmane. »

« Notre philosophie considère le respect des valeurs républicaines comme intrinsèque à l’éthique musulmane », a-t-il ajouté, qui rappelle la signature par l’UACM de la charte des principes de l’islam de France. Un acte salué par le maire de Metz, François Grosdidier, qui a déclaré croire au « rôle pédagogique » de la signature du document, en particulier auprès des non-musulmans afin de « lever tous les malentendus que certains s’ingénient à créer » vis-à-vis des fidèles de l’islam.

Fustigeant « la théorie paranoïaque du grand remplacement » et la montée de « l’islamophobie », le premier magistrat de la ville veut combattre ces fléaux « par la raison ». Face aux peurs et à la haine, il faut « répondre à l’excitation par le calme, combler l’ignorance par la connaissance, combattre la démagogie par la pédagogie, désarmer l’agressivité par la fraternité », a-t-il assuré. « Céder à la peur, c’est donner la victoire intellectuelle aux terroristes et à tous les extrémistes. »

« Même si nous ne sommes pas sortis définitivement de cette crise sanitaire, nous savons au moins que la vie ne s’arrête pas et qu’il faut redémarrer et que, dans cette affaire, il faut aller jusqu’au bout », a signifié François Grosdidier, pour qui la construction de la mosquée est « nécessaire » tant pour Metz que pour la France au nom même de la laïcité.

[…]

SaphirNews (Archive)

Article de 2011 sur François Grosdidier dont la lecture est riche d’enseignements ici


Fdesouche sur les réseaux sociaux