Fdesouche

Nuit d’émeutes à Alençon (61) : après l’interpellation d’un dealer de 16 ans en possession de drogues et d’un 9mm (MàJ : « On leur baise leurs mères, on est chez nous »)

Témoignages de jeunes d’Alençon : « On leur baise leurs mères, on est chez nous »

« Arme automatique ce soir » :


Une double interpellation ce mardi matin dans le quartier de Perseigne d’Alençon est très vraisemblablement à l’origine des violences urbaines qui ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi. Un adolescent de 16 ans a été interpellé alors qu’il était en train de vendre du cannabis à une femme de 33 ans selon nos informations. Les forces de l’ordre ont fait une saisie de drogue et ont découvert une arme de poing.

Ces arrestations ont eu lieu vers 10h40 au cours d’une opération anti-stupéfiants. Les policiers ont pénétré dans les parties communes de la tour Pascal, et sont tombés sur deux personnes en pleine transaction de cannabis, au 3ème étage. « Le dealer de 16 ans a été interpellé en flagrant délit et une bonne quantité de drogue a été découverte dans son sac », décrit une source proche de l’enquête. L’acheteuse de 33 ans a elle aussi été interpellée et les deux mis en cause ont été placés en garde à vue. Ces derniers sont déjà connus des services de police.

Dans le sac du jeune dealer, les enquêteurs ont trouvé environ 500 grammes de résine de cannabis, « conditionnés dans près de 150 sachets, prêts à la vente », une centaine de grammes d’herbe de cette même drogue, conditionnés de la même façon, mais également 165 grammes d’héroïne, une centaine de grammes de cocaïne et une vingtaine de grammes de crack. Un pistolet semi-automatique de calibre 9 mm qui n’était pas approvisionné, se trouvait aussi dans les affaires du mineur ainsi qu’un couteau. Le commissariat de la ville a été chargé des investigations.

(…) Actu17


Le procureur de la République d’Alençon botte en touche “tout démantèlement de trafic” sur Perseigne au matin des violences urbaines qui ont agité Perseigne cette nuit. (…)

Il confirme l’interpellation « d’un revendeur de stupéfiants », hier, mardi 26 octobre 2021, dans le quartier de Perseigne à Alençon mais refuse d’en conclure que ces violences sont directement liées à ce fait. 

Et botte en touche toute notion de démantèlement.

« L’interpellation de ce dealer ne correspondant en rien à un démantèlement de trafic. Il faudrait, pour cela, des enquêtes approfondies de la Police pour s’attaquer au problème en profondeur », conclut François Coudert.

Actu.Fr


Au moment d’intervenir, pompiers et forces de l’ordre ont été la cible de tirs de mortiers, et ont été forcés de reculer.

Treize véhicules ont été incendiés dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Perseigne de la ville d’Alençon (Orne). Ces troubles seraient le fait d’une vingtaine de jeunes, selon une source policière à BFMTV. Des forces de l’ordre ont été appelées en renfort pour la journée de mercredi, déclare la préfète de l’Orne Françoise Tahéri sur notre antenne.

“Cette nuit, nous avons eu à déplorer une nuit de violences urbaines à Perseigne à Alençon, il y a une grosse dizaine de véhicules qui ont été incendiés”, a-t-elle expliqué sur BFMTV. Cette nuit, “les policiers sont intervenus rapidement pour stabiliser la situation, ils ont été renforcés par les gendarmes”.

Forces de l’ordre et pompiers contraints de quitter les lieux

Les pompiers et policiers sont en effet intervenus aux alentours de minuit, après avoir été avisés de plusieurs départs de feu sur des véhicules de particuliers dans le quartier de La Perseigne. Mais déployés sur place, ils ont essuyé une quinzaine de tirs de mortiers de la part d’une vingtaine d’individus postés à différents endroits du quartier. Treize gendarmes sont intervenus en renfort, et les heurts se sont arrêtés aux alentours de 3h30 du matin.

BFMTV


Fdesouche sur les réseaux sociaux