Fdesouche

29/09/2021

Attaque au couteau de Villeurbanne : le procureur demande un non-lieu pour irresponsabilité pénale

Le réquisitoire définitif du parquet a suivi l’avis de trois experts qui ont diagnostiqué l’abolition du discernement de Sultan N., auteur d’une agression en 2019. 

Le cannabis doit-il abolir l’irresponsabilité pénale ? Le parquet de Lyon a répondu par la négative, en rendant son réquisitoire dans l’affaire de l’attaque au couteau perpétrée le 31 août 2019 à la station de métro Laurent-Bonnevay, à Villeurbanne (métropole de Lyon).

Dans son réquisitoire daté du 24 août et transmis aux avocats au début de septembre, le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, a estimé qu’un non-lieu pour irresponsabilité pénale devait s’appliquer à Sultan N., auteur de l’agression qui a provoqué la mort d’un jeune homme et grièvement blessé huit personnes. Le magistrat a suivi l’avis de trois experts, diagnostiquant des troubles mentaux suffisamment prononcés pour avoir aboli le discernement de ce migrant d’origine afghane, qui a frappé des passants en sortant d’un bus, parce qu’il avait « entendu des voix » dans les écouteurs de son téléphone.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Monde



06/03/2021

L’abolition du discernement a été constatée par la collégiale d’experts qui ont examiné Sultan Mohamed Niazi. L’homme avait tué un étudiant et blessé huit personnes à coups de couteau à la gare routière Laurent-Bonnevay fin août 2019.

La perspective d’un procès aux assises s’éloigne donc pour les victimes de Sultan Mohamed Niazi qui avait été mis en examen pour assassinat et tentatives d’assassinat. Le premier expert psychiatre avait diagnostiqué chez cet homme d’une trentaine d’années, schizophrène paranoïaque, une altération du discernement ce qui signifiait qu’il pouvait être jugé.

Or la deuxième expertise avait délivré une conclusion complètement différente. Il fallait donc une troisième expertise pour départager tout le monde.

(…) Sultan Mohamed Niazi est un malade mental qui ne peut être considéré comme responsable de ses actes.

(…) Le Progrès


22/12/2020

Attaque au couteau à Villeurbanne en 2019: une 3e expertise psychiatrique de l’auteur a été demandée

[…]

A cette date, la psychiatre Natalie Giloux avait relevé des “troubles schizophréniques” avec “syndrome hallucinatoire”. Elle avait notamment estimé que ses troubles mentaux avaient été accentués par une forte consommation de cannabis.

En juin, son collègue Jean Canterino avait diagnostiqué une schizophrénie avec délire de persécution, avec une thématique religieuse, ayant provoqué “l’abolition du discernement” de l’auteur au moment des faits. Dans un tel cas de figure, le mis en examen ne peut être jugé.

L’auteur de l’attaque dit avoir été “empoisonné en Angleterre”

Né en Afghanistan, Sultan N. dit avoir traversé le Pakistan et l’Iran avant de se rendre en Europe. Il a séjourné dans plusieurs pays européens avant d’arriver en France en 2016. L’homme avait indiqué être en proie à des hallucinations visuelles et auditives depuis plusieurs années, persuadé d’avoir été “empoisonné en Angleterre”. 

[…]

“S’il est déclaré irresponsable à la fin de l’instruction judiciaire, une audience symbolique pourra avoir lieu à la chambre de l’instruction, mais ce n’est pas facile à accepter pour les victimes qui ont l’impression qu’il n’est pas sanctionné pour ce qu’il a fait”, a réagi Frédéric Lalliard, avocat de deux parties civiles.

[…]

L’article dans son intégralité sur BFMTV via MSN info


23/09/2020

Rhône Attaque au couteau à Villeurbanne: Sultan Niazi pourrait ne pas être jugé aux assises

Le 31 août 2019, un étudiant avait été tué et huit passants blessés à la gare routière Laurent-Bonnevay de Villeurbanne par un individu armé d’un couteau et d’une fourchette de barbecue. La deuxième expertise psychiatrique a conclu à une abolition du discernement.

[…]

L’article dans son intégralité sur Le Progrès

https://www.fdesouche.com/2019/09/04/attaque-au-couteau-pres-de-lyon-plusieurs-blesses/

Fdesouche sur les réseaux sociaux