Fdesouche

Toulouse : relaxe d’un imam jugé pour «incitation à la haine raciale» (MàJ)

14/09/21

«L’infraction n’est pas caractérisée» : le tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé mardi un imam qui était jugé pour «incitation à la haine raciale» après un prêche en arabe diffusé sur les réseaux sociaux en 2017. (…)

Publicité

«Nous saluons l’indépendance d’esprit du tribunal qui a résisté à une tentative inédite de voir criminaliser le commentaire parfaitement licite d’un hadith (recueil des actes et paroles du prophète Mahomet, NDLR) par un imam respecté depuis des années», ont réagi ses deux autres avocats, William Bourdon et Vincent Brenghart.

Le Figaro

29/06/21

L’imam algérien, qui réside en France depuis une trentaine d’années, est appelé à la barre. Venu avec un garde du corps, il est accompagné d’un traducteur et s’exprime en arabe. 

La provocation à la haine à l’égard des juifs est donc parfaitement caractérisé pour le parquet qui requiert six mois de prison avec sursis. Il demande l’affichage du jugement aux portes de la mosquée de Toulouse, et la diffusion du jugement dans la presse régionale et nationale.

France Bleu


Mohamed Tataiat

L’affaire avait fait grand bruit. Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Gérard Collomb, évoquant d’ailleurs à cette occasion des « propos qui incitent à la haine ». 

Mohamed Tataiat (ou Tataï de son nom usuel, ndlr), l’imam de la mosquée d’Empalot, doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse, mardi 29 juin 2021.

[…]

Le responsable religieux cite dans ce prêche un passage d’un texte musulman appelé Hadith, dans lequel les paroles du prophète seraient, selon la traduction : « Les Juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres, et les rochers et les arbres diront : Ô musulman, ô serviteur d’Allah, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens le tuer ».

[…]

La défense a prévu de plaider la relaxe. L’affaire a été audiencée sur la journée. Pour mémoire, l’imam exerce toujours à la mosquée d’Empalot.     

ActuToulouse


05/01/21

L’imam de la Grande Mosquée, Mohamed Tataï, sera jugé devant le tribunal correctionnel.

Selon le texte sous-titré en anglais, Mohamed Tataï déclare notamment : « (Le prophète Mahomet) nous a parlé de la bataille finale et décisive : le jugement dernier ne viendra pas jusqu’à ce que les musulmans combattent les juifs ».

Face à l’émoi provoqué par la diffusion de cette vidéo, l’imam avait invoqué une « traduction pas fidèle » qui « n’est pas le vrai sens du hadith » (texte religieux) qu’il cite dans la vidéo. Il avait été mis en examen en décembre 2018.

« Le caractère opportuniste d’un tel renvoi devant le tribunal correctionnel n’échappera à personne dans un contexte éminemment politique », ont déclaré au quotidien toulousain ses avocats, Mes William Bourdon, Vincent Brenghart et Jean Iglésis

[…]

Le Parisien


Hadith : Dans la religion islamique, recueil des actes et paroles de Mahomet et de ses compagnons, à propos de commentaires du Coran ou de règles de conduite. (Les hadith, dont l’ensemble constitue la sunna, sont le second fondement du dogme de l’islam. Les hadith jouissant de la plus grande autorité ont été recueillis, au ixe s., par al-Bukhari et Muslim.)

Larousse


07/01/2018


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux