Fdesouche

29/07/2021

Les funérailles de Maxime, mortellement agressé à Châteauroux dans la nuit du 16 au 17 juillet, se sont déroulées ce mercredi. De très nombreux motards ont rendu un vibrant hommage à ce passionné de moto.

Publicité

Des vrombissements pendant de longues minutes à l’arrivée du convoi funéraire devant l’église Saint-Etienne de Déols. Puis le silence et l’émotion. Les obsèques de Maxime, mortellement agressé à Châteauroux dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 juillet, se sont déroulées ce mercredi après-midi. Plus de 400 personnes, dont de très nombreux motards, sont venus rendre hommage à l’un des leurs. Le jeune homme de 25 ans était en effet un passionné de moto et membre du club des Casseurs de Bielles, à Issoudun. 

“On roulait ensemble tous les week-ends. Le choc est immense, la peine est énorme, un manque qu’on ne pourra pas combler”, témoigne Jérôme Mançois. La gorge nouée, il tient à être présent pour cet hommage. “C’était un gars discret, sympa, toujours partant pour faire de la moto. Savoir qu’il y a du monde pour lui nous fait du bien”, ajoute ce camarade de route.

France Bleu


23/07/2021

A Châteauroux, le jeune homme victime d’une violente agression le week-end dernier, place de la République a succombé à ses blessures. Ce jeune homme de 25 ans était hospitalisé à Tours après être tombé dans le coma lors son passage à tabac dans la nuit de vendredi à samedi dernier. L’auteur présumé des faits un jeune homme de 17 ans avait été mis en examen et placé en détention provisoire mardi soir. 

Une information judiciaire avait été ouverte pour coups et blessures volontaires. Des faits qui devraient être requalifiés même si une autopsie devra être menée pour confirmer officiellement que les coups portés ont bien été à l’origine du décès de de la victime.

Des coups très violents

Les circonstances de cette agression qui s’est produite dans la nuit de vendredi à samedi vers 3h du matin, place de la République à Châteauroux, ont pu être affinés par des témoignages mais aussi des images de vidéosurveillance. Des images montrant une agression rapide avec des coups “particulièrement violents” et malgré une attitude “calme et pacifique” de la victime, a souligné la procureure de la République de Châteauroux, Agnès Auboin. Mais c’est surtout le dernier coup porté à la tête alors que la victime était à terre qui a provoqué la blessure la plus grave, la tête frappant le sol.

Agression gratuite ?

L’agresseur, un adolescent connu de la justice mais seulement pour quelques faits de délinquance mineure, affirme ne pas avoir voulu en arriver à ses conséquences gravissimes tout en assurant avoir été provoqué par la victime. Une version jugée cependant peu convaincante en l’état actuel du dossier même si l’enquête se poursuit encore. Sa victime fêtait sa première soirée de vacances d’été avec des amis. 

France Bleu / France Bleu


En Lien :

Twitter

Fdesouche sur les réseaux sociaux