Fdesouche

Méditerranée : un navire des garde-côtes libyens a été filmé en train de tirer sur un bateau de migrants se dirigeant vers Lampedusa (MàJ : Une enquête ouverte)

06/07/2021

L’Italie a ouvert une enquête pour “tentative de naufrage” après la publication d’une vidéo de l’ONG Sea-Watch montrant des garde-côtes libyens tirer des coups de feu en direction d’une embarcation de migrants, se dirigeant vers Lampedusa.

Publicité

Les procureurs de Sicile ont ouvert, vendredi 2 juillet, une enquête contre les garde-côtes libyens après la diffusion d’une vidéo les montrant tirer sur une embarcation de migrants en mer Méditerranée.

Le bateau des garde-côtes libyens impliqué est le Ras Jadir, l’un des quatre patrouilleurs italiens fournis à la Libye pour stopper les traversées de la mer Méditerranée, dans le cadre d’un accord signé entre les deux pays en 2017.

Sea-Watch, qui a porté plainte en Sicile, a fourni aux procureurs les images et les photos de l’incident, indique le média italien en ligne Avvenire. Les Libyens sont accusés de “tentative de naufrage”.

C’est la première fois qu’un pays européen ouvre une enquête contre les garde-côtes libyens qui font face à de nombreuses accusations de collusion présumée avec des passeurs et maltraitance sur les migrants interceptés en mer.

[…]

InfoMigrants


03/07/2021

Le 1er Juillet 2021, un navire des garde-côtes libyens a été filmé en train de tirer sur un bateau transportant des dizaines de migrants tentant de traverser la Méditerranée depuis l’Afrique du Nord.

Les images mises en ligne par l’ONG allemande Sea-Watch montrent le moment où le navire libyen a tiré plusieurs coups de feu qui sont tombés dans l’eau autour du bateau de réfugiés.

Les partenaires européens des soi-disant garde-côtes libyens acceptent avec approbation la mort de personnes en mouvement“, a déclaré Sea-Watch.

Ceux qui tirent sur les réfugiés et tentent de faire chavirer leurs bateaux ne sont pas là pour les sauver. L’UE doit immédiatement mettre fin à la coopération avec les soi-disant garde-côtes libyens. Les États européens comme Malte doivent reprendre la responsabilité de leurs zones de sauvetage et remplir leur devoir de sauvetage.”

L’ONG a ensuite reçu la confirmation que les personnes à bord avaient atterri en toute sécurité sur l’île italienne de Lampedusa.


Fdesouche sur les réseaux sociaux