Fdesouche

18/06/21

Son agresseur présumé, un SDF d’une vingtaine d’années, a été arrêté à Sarcelles (Val-d’Oise), mardi 15 juin. Il s’agirait d’un individu d’origine pakistanaise. 

(…) Actu.fr

16/06/2021

Selon une source policière auprès du Figaro, il s’agirait d’un individu d’origine pakistanaise. L’homme est connu des services de police sous plusieurs alias et «change très souvent de date de naissance»

Le Figaro


15/06/2021

Berthe P., 91 ans, n’a pas survécu. Le 10 juin, en début de matinée, l’une des nombreuses personnes lui rendant visite chaque jour découvre son corps tuméfié dans l’appartement où elle vit, au rez-de-chaussée d’un immeuble de briques beiges à deux pas de la place d’Italie (Paris XIII). Elle respire encore. Les secours interviennent. Elle est placée sous respirateur artificiel et transportée à La Pitié-Salpêtrière. Elle succombe à ses blessures le 11 juin. Berthe a été passée à tabac. De nombreuses ecchymoses sont relevées jusque sur son visage. Elle souffrait d’un traumatisme crânien. Plusieurs fractures sont relevées. Et Berthe aurait aussi été violée.

Un suspect a été interpellé ce mardi matin selon le parquet de Paris. Il s’agit d’un SDF âgé d’une vingtaine d’années qui a été arrêté à Sarcelles (Val-d’Oise), où il avait ses habitudes. Il faisait l’objet d’un mandat de recherches après que ses empreintes ont été relevées dans l’appartement de Berthe. Le parquet précise qu’ « à ce stade des investigations, la nature exacte des violences commises n’a pas pu être déterminée ».

[…]

« C’était une petite dame qui ne se déplaçait qu’avec son déambulateur, rapporte un habitant. Le soir, une des personnes lui venant en aide la sortait en fauteuil roulant. Physiquement, ce n’était pas ça. Mais elle avait toute sa tête. » De l’aide à domicile à l’infirmière, elle recevait quotidiennement cinq visites. 

Un voisin reprend : « Elle avait le cœur sur la main, donnait volontiers une petite pièce aux gens qui en avaient besoin. C’est dégueulasse ce qui lui est arrivé. » Berthe avait une fille.

[…]

Le Parisien


Le mis en cause, qui est un sans domicile fixe, est déjà connu des services de police sous plusieurs alias précise une source proche du dossier.

Une enquête été ouverte vendredi du chef de « viol ayant entrainé la mort » précise le parquet, qui ajoute que « la nature exacte des violences commises » sur la victime « n’a pas pu être déterminée » à ce stade. La suite des investigations permettra notamment de déterminer comment le mis en cause est entré chez l’octogénaire, s’il avait fait des repérages et s’il a aussi tenté de la cambrioler.

Actu17


Fdesouche sur les réseaux sociaux