Fdesouche

France 3 censure un documentaire sur Jeanne d’Arc car Charlotte d’Ornellas en assure la voix off (MàJ : Enquête ouverte sur les menaces de mort visant le commanditaire qui a refusé le documentaire)

07/05/2021

Le parquet d’Orléans a ouvert une enquête à la suite des menaces de mort reçues par le directeur de France 3 Centre-Val-de-Loire, après son refus de diffuser un documentaire commandé et financé par la mairie d’Orléans sur les traditionnelles fêtes autour de la figure de Jeanne d’Arc. L’enquête a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire d’Orléans.

Libération

06/05/2021


Une seconde réaction est à l’étude : elle vise directement les propos tenus à plusieurs reprises dans l’émission de Pascal Praud sur CNews, qui a fait du journaliste une cible. “On étudie avec le service juridique la possibilité de porter plainte pour diffamation contre Pascal Praud, pour ses appels à la vindicte populaire. Parce que tout vient de là : si les gens en arrivent à m’écrire, c’est à cause des fausses informations et du climat qu’instaure cette émission, qui est terrible. Ce n’est pas la première fois qu’il s’attaque à France Télévisions. A un moment, il faut dire : ça suffit. Une chaîne d’opinion, cela ne veut pas dire jeter en pâture les personnes, les invectiver, les insulter.”

(…)

Conséquence : depuis une semaine, les messages violents arrivent sur les comptes Twitter, Facebook et Messenger du responsable de France 3, par téléphone (“J’ai dû changer de numéro de téléphone personnel”) et “j’ai aussi reçu des courriers d’invectives et d’insultes”.

La République du Centre

04/05/2021


30/04/2021


Jeanne d’Arc entendait des voix. Monsieur le directeur régional ne veut pas entendre celle de Charlotte d’Ornellas, sous prétexte qu’elle travaille dans un journal dont la ligne éditoriale ne lui convient pas.

Peu importe qu’elle soit elle-même orléanaise, et qu’elle ait d’ailleurs incarné Jeanne d’Arc il y a quelques années dans lesdites fêtes johanniques. Peu importe que sa pratique régulière des médias audiovisuels la prédispose professionnellement à cet exercice. L’important, ce n’est pas le message, mais le messager.

(…) Marianne


29/04/2021

La présence au générique de Charlotte d’Ornellas, ex-Jeanne d’Arc mais surtout journaliste du très droitier magazine Valeurs actuelles, et le temps d’antenne offert à Serge Grouard ont été jugés incompatibles avec une diffusion prévue le 8 mai sur la chaîne publique.

(…)

“J’aurais aimé que la ville utilise le conditionnel au moment de la présentation du programme, tient à préciser Jean-Jacques Basier, directeur régional de France 3 Centre-Val de Loire. Nous avions fait une lettre d’intention, c’est vrai, mais il ne s’agissait pas d’un contrat. Il était prévu que si ce magazine ne nous convenait pas, nous ne le diffuserions pas. Quand j’ai appris, lundi, que la voix off de ce programme serait faite par une journaliste de Valeurs actuelles, les bras m’en sont tombés. Pour un programme diffusé sur une chaîne publique, c’est quand même très compliqué.”

Comme révélé par Le Canard enchaîné, c’est Charlotte d’Ornellas, ex-Jeanne d’Arc orléanaise mais aussi plume du “magazine de la droite qui s’assume”, qui devait prêter sa voix à certains sujets. La journaliste est notamment une habituée du plateau de Pascal Praud sur Cnews, où elle croise régulièrement le maire LR d’Orléans.

www.larep.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux