Fdesouche

Rennes : des tags sur les murs de la mosquée, Darmanin se rend sur place (MàJ : 3 semaines après, la mosquée à nouveau tagée, « l’immigration tue », le CFCM condamne)

30/04/2021


11/04/2021



Source Centre culturel Avicenne
Wikipédia croisade

Une dizaine d’inscriptions islamophobes ont été découvertes dimanche 11 avril sur les murs et les vitres du centre culturel islamique de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le président du conseil régional du culte musulman se dit “très blessé” par ces tags, à deux jours du début du ramadan.

Non à l’islamisation”, “Mahomet prophète pédophile”, “l’immigration tue”… Une dizaine de tags islamophobes ont été découverts sur les murs et les vitres du centre culturel Avicenne dans le quartier Villejean à Rennes (Ille-et-Vilaine) dans la matinée du dimanche 11 avril. Ces inscriptions contiennent des références catholiques avec “Charles Martel sauve nous” ou encore “catholicisme religion d’État”.

Source France bleu

« C’est un fidèle qui venait pour la messe de 6 h 10, qui a vu les tags encore tout frais », raconte Ahmed Aït Chikh, président du centre culturel et cultuel Avicenne de Rennes (Ille-et-Vilaine). Encore sous le choc, il fait le tour du bâtiment. Sur tous les murs, des insultes qui visent notamment le prophète Mahomet. D’autres qui évoquent les croisades.

« Ces insultes, ça nous encourage à poursuivre ce que nous faisons ici »

Loïc Richard, membre du conseil d’administration

« Au-delà du choc que nous partageons tous, on veut dire aux gens qui ont fait ça, qui vendent la haine, qu’ils n’auront pas la notre. Le centre Avicenne est visé, mais ce n’est pas la communauté musulmane qui est touchée, c’est toute la communauté nationale. Nous devons tous être unis. Il ne faut répondre à la provocation de ces porteurs de haine. La seule réponse est un message de paix. »

Moustaf Arslan, président du collectif des associations musulmanes d’Ille-et-Vilaine

« C’est un acte d’une extrême gravité, une attaque contre la République. »

Christophe Fouillère, élu de quartier

Source Ouest France


Fdesouche sur les réseaux sociaux