Fdesouche

Une nouvelle étude universitaire hollandaise chiffre à 1000 milliards le coût de l’immigration de 1995 à 2040

Coût total de l’immigration

Le rythme rapide de l’immigration aux Pays-Bas a fortement augmenté la population néerlandaise, mais pas la viabilité de l’État-providence néerlandais. Sur les 17 millions d’habitants néerlandais à la fin de 2019, 13% sont nés à l’étranger (première génération) et 11% sont des enfants d’immigrants (deuxième génération).

Actuellement, les dépenses par habitant consacrées aux immigrés sont nettement plus élevées que celles consacrées aux autochtones dans des domaines tels que l’éducation, la sécurité sociale et les prestations.

En outre, les immigrés paient moins d’impôts et de cotisations de sécurité sociale, ce qui réduit encore plus leur contribution fiscale nette. Les principaux résultats concernant la
contribution nette (avantages moins coûts) des deux premières générations réunies sont présentées ci-dessous.

Les coûts nets totaux de l’immigration pour le secteur public néerlandais au cours de la période 1995-2019 se sont élevés en moyenne à 17 milliards d’euros par an, avec un pic de 32 milliards d’euros en 2016 en raison de la “crise des réfugiés” de 2015. En comparaison, le
gouvernement néerlandais a également dépensé environ 30 milliards d’euros pour l’éducation en 2016. En ce qui concerne les coûts totaux de l’immigration sur la période 1995-2019 s’élève à 400 milliards d’euros. Pour mettre cela en perspective : ces dépenses publiques ont le même ordre de grandeur que le total des revenus du gaz naturel néerlandais soit 400 milliards d’euros depuis le début de l’extraction jusqu’en 2019.

L’étude actuelle s’appuie sur les données passées ainsi que sur les prévisions de Statistics Netherlands pour calculer le coût total de l’immigration pour les deux prochaines années.

Tableau 0.1 Coûts totaux pour le secteur public de l’immigration de 1995 à 2040 en milliards d’euros, y compris les coûts pour la deuxième génération (arrondis aux multiples de 20 milliards d’euros).

Total : 1995 – 2040 : 1000 Milliards

Grenzeloze_Verzorgingsstaat


Fdesouche sur les réseaux sociaux