Fdesouche

Le mobile de la mort d’Aurélie Vaquier, cette femme de 38 ans retrouvée sous une dalle de béton à Bédarieux dans l’Hérault, n’est pas encore connu. Son compagnon, principal suspect, nie les faits. Amies et anciens employeurs sortent du silence.

Samire L. vient de passer sa troisième nuit en prison. Le compagnon d’Aurélie Vaquier a été mis en examen pour meurtre aggravé, le vendredi 9 avril. Il affirme ne pas avoir tué la jeune femme de 38 ans dont le corps a été retrouvé sous une dalle de béton dans leur maison de Bédarieux dans l’Hérault, plus de deux mois après sa mystérieuse disparition.

Samire L. nie en bloc

Arrêté vendredi matin, Samire L. a tenu tête aux enquêteurs. Il affirme qu’un homme aurait pu s’introduire au domicile du couple à Bédarieux pour tuer Aurélie et cacher son corps sous la dalle de béton. Le Procureur de la République de Béziers Raphaël Balland a évoqué un “sarcophage de béton” au cours de sa conférence de presse. Le corps a été retrouvé sous une estrade déjà présente quand le couple a emménagé. Le local avait été occupé par une galerie d’art dans le passé. Samire L. a continué à vivre dans le logement jusqu’à son arrestation.

[…]

[…]

Si la justice connaissait déjà Samire L. pour vol, infraction routière et désertion dans l’armée, l’homme n’avait jamais fait parler de lui pour des faits de violence.

Samire L. doit prochainement être entendu par le juge d’instruction. Principal suspect, il reste présumé innocent tant qu’il n’a pas été condamné par la justice. 

Midi-Libre


Fdesouche sur les réseaux sociaux