Fdesouche

La Cour suprême britannique a commencé à examiner lundi le cas de Shamima Begum pour décider définitivement si cette jeune femme qui avait rejoint le groupe Etat islamique en Syrie pourra revenir au Royaume-Uni pour y contester la déchéance de sa nationalité.

Aujourd’hui âgée de 21 ans, Shamima Begum était partie adolescente en Syrie en 2015 avec deux camarades de classe. Actuellement dans un camp de réfugiés en Syrie, elle s’était mariée à 15 ans avec un partisan de l’EI d’origine néerlandaise, de huit ans son aîné.

Les autorités britanniques l’ont déchue de sa nationalité en février 2019, invoquant des raisons de sécurité et estimant qu’elle était en droit de demander un autre passeport, étant une Britannique d’origine bangladaise. Mais le Bangladesh avait indiqué qu’elle n’avait jamais demandé la nationalité et a refusé de l’accueillir.

Le retour au Royaume-Uni de Shamima Begum présenterait “une menace pour la sécurité nationale”, a plaidé lundi l’avocat du ministère de l’Intérieur, James Eadie, au premier de deux jours d’audiences. “Il n’est pas justifiable ou opportun (…) d’exposer le public à un risque accru de terrorisme”, a-t-il ajouté, estimant que son jeune âge ne diminuait en rien cette menace.   […]

orange.actu