Fdesouche

17/10/2020

Une bousculade à l’origine du meurtre? Ludovic B. a raconté aux enquêteurs qu’il “aurait croisé vers 19h par hasard Victorine alors qu’il pratiquait un footing” le samedi 26 septembre, tandis que l’étudiante en BTS communication rentrait au domicile familial à pied, ayant raté son bus après une après-midi de shopping avec des amis. Selon le suspect, “il y aurait eu dispute après une bousculade involontaire, il aurait paniqué, lui aurait serré le cou et aurait ensuite déposé le corps inanimé dans le torrent”, a exposé le procureur adjoint Boris Duffau. (…) “On n’étrangle pas une jeune fille parce qu’on l’a bousculée” d’autant que Victorine, jeune fille “gentille et pas agressive” ne se serait “pas emportée” pour un geste involontaire, estime Me Kelly Monteiro, l’avocate de la famille.

Y a-t-il eu une tentative de viol? Le suspect “nie tout mobile sexuel” et n’explique pas pourquoi le corps de Victorine a été découvert, lundi 28 septembre, sans pantalon. Ce dernier a en effet été retrouvé à proximité. Le parquet, “pas satisfait des déclarations” de Ludovic B. a d’ailleurs pris jeudi un “réquisitoire supplétif” pour tentative de viol qui a été suivi par les trois juges d’instruction qui l’ont mis en examen. “Je pense que Ludovic Bertin ne nous a pas tout dit, notamment concernant le viol. Il nie tout mobile sexuel, mais tout laisse à penser que ses intentions étaient celles-ci, avant que ce dernier n’étrangle la victime”, estime Me Monteiro.

Le JDD


16/10/2020


15/10/2020





Le suspect se serait mis «en colère» après une altercation avec la victime

Selon Le Parisien, Ludovic B. a déclaré en garde à vue avoir tué la jeune femme après un échange qui l’aurait contrarié.

Il aurait croisé l’étudiante sur un parking de Villefontaine alors qu’elle rentrait chez elle à pied, après une après-midi passé au centre commercial. Ludovic B. aurait abordé la jeune femme et entamé une discussion animée avec elle. Au cours de cet échange, il aurait été vexé par des propos tenus par Victorine Dartois, et s’en serait pris à elle avant de la tuer.

Le profil judiciaire du suspect se précise peu à peu. Le jeune père de famille, né le 25 mai 1995 à Vénissieux, a été condamné à plusieurs reprises durant sa minorité, notamment pour port d’arme, vol, destruction (…) Ainsi, en 2019, le tribunal de Lyon l’a condamné pour des vols avec effraction commis dans l’est lyonnais courant 2017 et 2018.

Le Progrès




14/10/2020

La garde à vue de Ludovic B. a été prolongée ce mercredi après-midi. Il pourrait être déféré ce jeudi.

Connu de la justice notamment pour des affaires de stupéfiants, Ludovic B., né dans le Rhône, est décrit comme un « petit délinquant local » par une source proche de l’enquête.

(…) Père d’un enfant en bas âge, marié depuis plus de trois ans, le jeune homme s’affiche, sur son profil Facebook, sur un scooter grosse cylindrée, dans une piscine avec vue sur mer ou assis sur le capot d’une voiture de luxe.

(…) Reste désormais à connaître les circonstances exactes qui ont conduit à la mort de la jeune femme. « Cela ressemble simplement à une mauvaise rencontre, souligne une source proche de l’enquête. Il aurait visiblement tenté de l’aborder. Victorine était au mauvais endroit, au mauvais moment. » Le suspect a-t-il été éconduit par la jeune brune aux yeux bleus? Avait-il déjà repéré Victorine dans le passé, ou même au cours de son après-midi shopping avec ses amis?

Le Parisien




Le parquet de Grenoble confirme l’information du Dauphiné libéré, à savoir la prolongation de 24 heures de la garde à vue du suspect. 

 “Ce mercredi 14 octobre 2020 après-midi, la garde à vue de l’homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois a été prolongée par une juge d’instruction de Grenoble. Cet individu, domicilié sur la même commune que celle de la victime, est connu des services de la gendarmerie et de la justice pour différents délits de droit commun. Dans l’intérêt des investigations en cours, il n’est pas possible à ce stade de donner plus d’indications”, précise Boris Duffau, Procureur de la République adjoint. 

Le Dauphiné


Les enquêteurs disposeraient d’un ADN partiel retrouvé sur les vêtements de Victorine. Selon les informations du Dauphiné Libéré. Selon les premiers éléments, Victorine a croisé son meurtrier présumé  alors qu’elle traversait le parking du stade de la Prairie.


Selon les informations du Dauphiné Libéré, le jeune père de famille de 25 ans était domicilié dans le quartier des Fougères, la même où vit la famille de Victorine. Ce jeune homme de 25 ans est par ailleurs connu des services de police.



08/10/2020



30/09/2020


28/09/2020

Victorine Dartois, 18 ans, était portée disparue depuis samedi soir. Les analyses ont permis de confirmer que le corps sans vie retrouvé ce lundi matin était bien le sien.


Patricia, la tante de Victorine, est effondrée au micro de RTL : “C’est affreux. Il n’y a pas de mots. Victorine avait 18 ans, on lui a enlevé sa vie. Je comprends pas qu’on puisse agir de la sorte. J’espère qu’ils arrêteront celui ou ceux qui ont fait ces atrocités et brisé toute une famille.


12h59 : Le corps sans vie de Victorine a été découvert apprend Le Dauphiné libéré. Les techniciens en identification criminelle sont attendus sur les lieux.

Le Dauphiné


8h48 : Les recherches avec un chien Saint-Hubert viennent de reprendre sous une pluie fournie.

La gendarmerie appelle à la population de ne pas participer aux recherches afin de ne pas brouiller d’éventuelles traces olfactives. Le chien Saint-Hubert suivi de son maître lui-même suivi d’une de plusieurs gendarmes, s’est enfoncé dans les bois.

Le Dauphiné


Peu avant la découverte du corps, Sylvie Dartoisine, la mère de la jeune femme, avait passé un appel sur RTL pour tenter de retrouver sa fille. “Victorine, si tu m’entends de là où tu es, ne t’inquiète pas on va te retrouver ma chérie. Si vraiment il y a un agresseur et qu’il m’entend, qu’il relâche notre fille, c’est vraiment important, c’est tout ce qu’on demande”, avait-t-elle déclaré. 


Victorine, 18 ans, a disparu ce samedi soir après avoir contacté ses proches pour leur dire qu’elle se trouvait sur le chemin du retour. Depuis, la jeune femme n’a plus donné de nouvelles. Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte et confiée à la brigade territoriale de Villefontaine en Isère. […]

CNews


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux