Fdesouche

Il avait agressé cinq victimes. Toutes ont été grièvement blessées à la tête. Vendredi, il a refusé d’être extrait de prison pour s’expliquer devant le tribunal.

 

 

(…)

« Il avait la volonté de faire mal, c’est un homme dangereux. À l’heure actuelle, ma cliente est incapable de se retrouver seule dans la rue la nuit ou de prendre les transports en commun. »

Le procureur Olivier Bonithon parle « de véritable psychose dans le quartier de la gare » et insiste sur « l’absence d’affect et d’émotion » du prévenu lorsqu’il a été entendu par les enquêteurs et le magistrat instructeur. Aux douze ans requis, le tribunal réduira à huit ans de prison à l’encontre de Soufiane Hamidi qui a désormais 18 condamnations à son casier judiciaire.

Sud Ouest

Merci à René


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux