Fdesouche

19/09/20

Mahamadou Fofana faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2017 et d’une condamnation à 18 mois de prison pour trafic de stupéfiants.

Le Parisien

15/09/2020

Le trentenaire n’est pas un inconnu des services de police et de justice : il avait déjà dix antécédents judiciaires, majoritairement pour des vols. Il était également sous le coup d’un mandat d’arrêt pour purger une peine de 18 mois de prison, dont il avait écopé pour trafic de stupéfiants. De plus, le juge d’application des peines pouvait révoquer jusqu’à vingt mois de prison avec sursis qui le menaçaient. « C’est sans doute pour cette raison qu’il a risqué sa vie, pour ne pas être interpellé », ajoute le même magistrat.

Le Parisien


14/09/2020

Dans la nuit de dimanche 13 au lundi 14 septembre, le cousin d’Assa Traoré s’est noyé dans le cadre d’une intervention policière à Bougival (Yvelines).

« Il y a mon cousin qui s’est fait tuer par la police » a déclaré Assa Traoré, ce lundi après-midi dans une vidéo Facebook. Il se prénommait Mahamadou et était âgé de 34 ans, marié et père de deux enfants. Tout commence la veille vers 23h square des Montferrands, à Marly-le-Roi lorsqu’un riverain surprend des individus en en train de charger une moto dans leur fourgon. Il prévient la police. Arrivés sur place, les policiers de la brigade anti-criminalité repèrent le groupe au Port-Marly. Selon le Parisien, le conducteur de la camionnette blanche remplie de deux motos volées est pris en chasse. Il s’arrête route de Versailles et s’enfuit à pied sur la passerelle qui mène à l’île de la Loge, un site sans issue.

Après quelques minutes, le suspect est repéré par les forces de l’ordre près des locaux d’Emmaüs. Pour échapper à son interpellation, l’homme décide de se jeter dans la Seine. Épuisé, il fait demi-tour mais finit par couler.

(…) Ce lundi après-midi, les proches se sont rendus au domicile du défunt à Noisy-le-Grand. Dans un live du compte Facebook « La vérité pour Adama », un proche dément les faits : « Nous on sait qu’il ne s’est pas noyé. On sait que ça ne s’est pas passé comme ça. On connait les procédés de la police. »

Paris Match


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux