Fdesouche

L’Orchestre Français des Jeunes (Ofj) est un orchestre symphonique-école composé d’une centaine de jeunes instrumentistes français, renouvelés chaque année et issus de la France entière. Au programme de ce dimanche 11 septembre, la Symphonie n°4 en sol majeur de Gustav Mahler, la plus lyrique et la plus légère des 9, parsemée de thèmes populaires souvent travaillés avec une ironie manifeste. L’orchestre y donne la parole dans l’ultime mouvement à la soprano Elsa Dreisig, fraîchement auréolée d’une Victoire de la musique.

Fondé en 1982 par le ministère français de la Culture, il a pour but « d’offrir à des jeunes musiciens français se préparant à une carrière musicale l’occasion d’une expérience approfondie de la vie d’orchestre. L’OFJ propose ainsi des stages d’orchestre (sessions) sous la direction de chefs de renommée internationale et de solistes d’orchestre appartenant aux grandes phalanges européennes. »

Après une période de répétitions en pupitres avec des professeurs et solistes professionnels de renommée internationale, issus d’orchestre français et/ou étrangers, les musiciens travaillent en répétitions partielles puis en tutti, d’abord dirigés par le chef assistant, puis par le directeur musical de l’année.

Cette période de travail est clôturée par un concert dans la ville de résidence de l’orchestre. Les musiciens partent ensuite en tournée en France et à l’étranger.

Classique au Vert


Fdesouche sur les réseaux sociaux