Fdesouche

Nicolas Sarkozy a réaffirmé ce soir sa volonté d’instaurer une taxe carbone malgré la censure du Conseil constitutionnel en assurant qu’il n’était “pas un homme qui renonce à la première difficulté”, à l’occasion des voeux présidentiels de la Saint-Sylvestre.

Publicité

Le chef de l’Etat a également plaidé pour “un nouvel ordre mondial”, davantage de “fraternité” et “une France rassemblée qui a confiance en elle”.


Fdesouche sur les réseaux sociaux