Plein ecran

Azzedine Gaci : «La majorité des musulmans se vivent comme Français et observent un islam apaisé»

Mar
2011

Recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, 46 ans, Algérien d’origine, est une voix écoutée. Président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), il entretient de bonnes relations tant avec le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, qu’avec le député et ancien ministre UMP Dominique Perben. Il se veut le porte-parole d’un «discours qui pacifie et réconcilie».

Nous ne voulons pas des manipulations, des instrumentalisations de ces peurs qui sont, parfois, légitimes.

Arrivé à Lyon en 1986 pour terminer ses études, Azzedine Gaci est aujourd’hui enseignant-chercheur à l’École supérieure de chimie-physique-électronique de Lyon. Se disant indépendant, bien que rattaché à l’UOIF, l’aile radicale de l’islam français, il dirige une mosquée influente de la région lyonnaise, parce que fréquentée par nombre d’étudiants et enseignants – elle est proche du campus universitaire de la Doua. Il a été élu à la tête d’un CRCM qui pèse dans le paysage islamique français, puisque Rhône-Alpes regroupe 600 000 musulmans et 170 lieux de culte – dont une vingtaine de mosquées. […]

«Je perçois bien la peur de nombre de Français non musulmans, constate-t-il. Mais j’ai mon explication sur le sujet : la mondialisation a mis fin à toutes les frontières géographiques, économiques, culturelles, ce qui engendre une crise d’identité pour les Français, dans un contexte de graves difficultés économiques. Et cela coïncide avec une présence musulmane de plus en plus visible.»

Il se dit «favorable à un débat sur l’islam», mais s’interroge sur sa pertinence actuelle. «Pourquoi l’avoir lancé maintenant, à quinze mois des présidentielles ?» interpelle-t-il. […]

Le Point

Commentaires

Accueil
X