Plein ecran

Autun ( 71) : découverte d’une nécropole contenant des sépultures chrétiennes du IVe siècle

03/07

Des chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont mis au jour, dans la ville d’Autun (Saône-et-Loire), près de l’église Saint-Pierre-l’Estrier, une nécropole contenant les sépultures chrétiennes du IVe siècle, rapporte France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

En 2020, la richesse de la culture et de l’histoire française n’a toujours pas fini de nous surprendre. […] Comme le rappelle la chaîne locale, la ville d’Autun a été établie par nul autre que l’empereur romain Auguste. À l’époque, elle portait le nom d’Augustodunum et était un centre économique, administratif, intellectuel et politique de grande envergure. Une faculté de droit et une autre de lettres y étaient installées et leur réputation brillait à travers tout le continent européen. C’est en raison de cette importance à l’époque que la vieille cité est un lieu d’intérêt pour de nombreux archéologues, dont ceux de l’Inrap.

Les sépultures découvertes récemment sont localisées dans une grande nécropole qui date des IVe et Ve siècles, située tout près de l’église paléochrétienne de Saint-Pierre-L’Estrier et qui abritait les sépultures chrétiennes parmi les plus anciennes de la moitié nord de la Gaule», écrit l’Inrap dans un communiqué. Pour l’instant, les scientifiques ont pu mettre au jour environ «150 inhumations», précise France 3. Selon les précisions des chercheurs, les défunts ont été enterrés «dans des coffrages de tuiles qui rappellent les pratiques funéraires du haut Empire», mais aussi dans des cercueils de bois et des sarcophages en grès. Plus rare dans cette région de la France, certains ont même été inhumés dans des cercueils en plomb, sans inscriptions.

Le Point ; Site de l’Inrap ;

Metz : "bon mari, bon père", Mohammed jugé pour 3 agressions sexuelles dont l'une pourrait être requalifiée en viol
Trappes (78). Battu, Guy Malandain (PS), reproche à son ancien adjoint, Ali Rabeh, de lui avoir « planté un poignard dans le dos »

Commentaires

Accueil
Menu