Plein ecran

Viktor Orbán : « Les policiers sont traités de racistes, tandis que leur réputation est détruite en même temps que les statues… La Hongrie n’est pas et ne sera jamais ce genre de pays »

01/07

La Hongrie n’abandonnera jamais ses « officiers en uniforme », a déclaré le Premier ministre lors d’une cérémonie de remise des diplômes aux nouveaux policiers.

(…) Les forces de l’ordre et les forces armées « sont humiliées tant dans la rue que par les politiques », a déclaré le Premier ministre. « Les policiers sont qualifiés de racistes tandis que leur réputation est détruite en même temps que les statues. L’État et la loi se sont retirés des rues ».

« Mais la Hongrie n’est pas et ne sera jamais ce genre de pays », a déclaré M. Orbán.

Le Premier ministre a également déclaré que « toutes les vies comptent » en Hongrie. « Nous préférons un monde où règne l’ordre, où le bon sens prévaut, où la loi protège les innocents plutôt que les criminels, un monde où nous nous protégeons contre l’immigration, et où les ressources sont investies dans les familles et les enfants », a-t-il déclaré

(…) Hungary Today

Zemmour : "Cessons de juger le passé à l’aune des principes contestables du présent"
Grenoble : une fusillade éclate près du centre-ville (MàJ : les enquêteurs misent sur la piste d'un règlement de comptes entre trafiquants)

Commentaires

Accueil
Menu