Plein ecran

Rennes : depuis la fin du confinement, les migrants mineurs isolés « ont repris leurs activités criminelles et là ça explose »

01/07

Rien que ces dernières 48 heures, la liste des délits commis par des mineurs étrangers isolés (MIE) est impressionnante. « Depuis la fin du confinement, ils ont repris leurs activités criminelles et là ça explose », constate, amer, un officier du commissariat de police de Rennes. Sous ses yeux, les procès-verbaux s’étalent.

Dans la nuit de mardi à mercredi. A 1h 45, place Saint-Michel, un homme, sous la menace d’un couteau, se fait voler son téléphone. A 2h 30, rue Saint-Louis, nouvelle agression avec un taser et un couteau encore pour un téléphone. A 3h 35, place Saint-Michel, un vol de portefeuille avec violence. A 6 h, avenue Janvier, le cambriolage d’un magasin de chaussures par trois mineurs étrangers dont deux jeunes femmes. « C’est nouveau la présence de jeunes femmes », commente l’officier de police.

Dans la nuit de mercredi à jeudi à Oh 30, sous la menace d’un couteau, deux jeunes hommes arrachent un collier. Encore une autre agression à 3 h 45 pour également un collier. À 5 h, c’est la vitrine du caviste Nicolas, rue Le Bastard, qui est l’objet d’une tentative de cambriolage. « Deux MIE ont tenté de briser la vitrine avec un pavé. Ils se sont enfuis à l’arrivée d’une patrouille de police et ont été interpellés un peu plus tard. » Une liste qui n’est pas exhaustive

[…]

L’article dans son intégralité sur Ouest France

Merci à Jean

Belgique : hébergé dans un centre pour réfugiés, Mohamed 50 ans, tente de violer une adolescente de 16 ans
Angers : "témoignage émouvant" d'une Marocaine dont le fils, vendeur de drogue, a été tué par d'autres, Tchétchènes, alors qu'ils voulaient s'arnaquer mutuellement

Commentaires

Accueil
Menu