Plein ecran

États-Unis : un organisateur de #BlackLivesMatter inculpé pour avoir fait du chantage à plusieurs commerces

28/06

MADISON – Les procureurs fédéraux ont inculpé d’extorsion ce vendredi l’homme dont l’arrestation cette semaine avait provoqué violence et destruction dans la capitale.

Le procureur américain Scott Blader a déposé les accusations contre Devonere Johnson, alléguant qu’il avait menacé de défoncer les vitrines des commerces du centre-ville à moins que des employés ne lui donnent de l’argent.

Blader prétend également que Johnson, 28 ans, a menacé de « faire tomber et détruire » une autre entreprise à moins que Johnson et ses amis ne reçoivent de la nourriture et des boissons gratuites.

Dans un restaurant, Johnson aurait apporté une boombox à l’intérieur et refusé de l’éteindre. Lorsque le propriétaire a dit à Johnson qu’il avait fait un don d’argent à un groupe soutenant la campagne « Black Lives Matter », Johnson a demandé ce qu’il avait fait « localement ».

Finalement, Johnson aurait dit au propriétaire « donnez-moi de l’argent ou nous allons casser des vitres », selon la plainte pénale.

Johnson est entré dans un autre bar et aurait demandé de la nourriture et des boissons gratuites, sans quoi le bar serait « marqué », selon la plainte.

« Vous ne voudriez pas que 600 personnes viennent ici pour détruire votre entreprise et la brûler. Les flics sont de notre côté », selon la plainte, qui comprenait des entretiens avec le propriétaire du bar sur ce que Johnson aurait dit. « Vous remarquez que quand vous les appelez, il ne nous arrive rien. »
[…]

Milwaukee Journal Sentinel

Racisme : Hamilton dénonce les propos de l’ancien patron de la F1
États-Unis : des démocrates demandent à débaptiser l'aéroport John Wayne à cause de commentaires racistes de l'acteur dans une interview de 1971

Commentaires

Accueil
Menu