Plein ecran

Bill Cosby en prison pour des viols : son épouse Camille accuse ses victimes de racisme

26/06

Camille Cosby, l’épouse de Bill Cosby (accusé d’agressions sexuelles par de multiples femmes), a déclaré que le mouvement Me Too avait pris racine « dans le racisme« . Et elle suggère aux accusatrices de son mari de « réparer leurs actions« . Camille Cosby, rare dans les médias, a accordé une interview à ABC News, le mercredi 24 juin 2020, après qu’il a été révélé que Bill Cosby allait faire appel de sa condamnation.

En effet, l’acteur américain purge depuis 2018 une peine de 3 à 10 ans de prison pour des faits d’agression sexuelle sur Andrea Constand, remontant à 2014. Après s’être réjouie de cette décision, Camille Cosby a expliqué que son mari était victime de racisme. « Le mouvement Me Too ignore le fait que les femmes blanches – pas toutes, mais particulièrement les femmes blanches – ont depuis le tout début perpétué l’esclavagisme du peuple africain et accusé les hommes noirs de les avoir sexuellement agressées sans preuve, sans aucune preuve présente sur Terre », a développé Camille Cosby.

Elle estime également que l’Histoire a conditionné les gens à croire que « les femmes disent la vérité » et que « les genres n’ont jamais été traités équitablement au sujet de la vérité, alors elles [les plaignantes, NDLR] doivent réparer leurs actions ». La journaliste en charge de l’interview, Linsey Davis, a alors fait une remarque juste : plusieurs femmes noires accusent également Bill Cosby d’agression sexuelle. « Elles ont juste rejoint le groupe, mais je ne peux pas évoquer ça à cause de soucis juridiques », a éludé Camille Cosby.

Elle a également comparé le cas de son mari à l’affaire Emmet Till, un garçon noir de 14 ans lynché dans le Mississippi en 1955 après qu’une femme noire l’a accusé d’avoir flirté avec elle. Son meurtre a été un des événements déclencheurs du mouvement afro-américain des droits civiques.

Marseille. Le scooter grille un stop, les policiers découvrent près de 230 000 € dans le sac du pilote
En France, la carrière des Noirs se heurte à un mur, le « plafond de verre blanc »

Commentaires

Accueil
Menu