Plein ecran

Comment et pourquoi les fans de K-pop soutiennent activement le mouvement Black Lives Matter depuis la mort de George Floyd

05/06

Ils sont des millions à travers le monde. Ils sont hyper-actifs sur les réseaux sociaux. Et ils font corps. A l’appel de leurs groupes préférés, les fans de K-pop sont devenus ces derniers jours un allié de poids pour les défenseurs du mouvement Black Lives Matter (Les Vies Noires Comptent). Comment et pourquoi ?

Depuis la mort le 25 mai à Minneapolis de George Floyd, un Afro-Américain plaqué au sol face contre terre jusqu’à l’asphyxie et la mort par un policier blanc, et les manifestations qui ont suivi aux Etats-Unis, de nombreux artistes et groupes de pop coréens parmi les plus influents, comme BTS, Monsta X, Jay Park, Mark Tuan du groupe GOT7 et Tiger JK, ont pris fait et cause sur les réseaux sociaux contre les violences policières et pour le mouvement Black Lives Matter.

Concrètement, ils ont d’abord commencé la semaine passée par cesser volontairement et de façon coordonnée de promouvoir leurs artistes préférés sur les réseaux sociaux pour laisser le champ libre au hashtag #BlackLivesMatter. Leur puissance est telle, sur Twitter notamment, qu’ils ont ensuite fait remonter sciemment ce hashtag, ainsi que certaines vidéos ou conversations sur les violences policières, en tête des tendances, leur donnant un écho beaucoup plus important.

Dans la nuit de dimanche à lundi 1er juin, ils sont allés encore plus loin, en s’en prenant carrément à une application de la police américaine, comme le racontait Le Monde le 2 juin. La police de Dallas (Texas) avait en effet appelé les internautes à lui envoyer via une application (iWatchDallas) des vidéos d’activités illégales durant les manifestations réclamant justice pour George Floyd. Les fans de K-Pop, considérant qu’il s’agissait davantage de pister les manifestants, ont saturé le compte avec des photos et vidéos de leurs artistes préférés jusqu’à rendre l’application inutilisable.

Mercredi 3 juin, les fans de K-pop ont remis ça en enterrant à nouveau avec des photos et vidéos le hashtag #WhiteLivesMatter (Les Vies Blanches Comptent) que tentaient de lancer les suprémacistes blancs sur Twitter. « En certaines occasions, lorsque nous n’aimons pas un tag en vogue, nous nous unissons et le spammons délibérément pour le dépasser, ce qui a été le cas pour ce tag« , confirme Sarah Jimenez, 20 ans, une fan californienne de BTS citée par le site américain Rolling Stone.

Michelle Cho, enseignante-chercheuse à l’université de Toronto (Canada), relève de son côté que « les fans de K-pop sont principalement composés de personnes non-blanches, considérablement queer, et très présentes sur les réseaux sociaux. La sensibilisation aux questions raciales et culturelles fait partie des caractéristiques principales autour desquelles tournent les conventions de fans comme la KCON » écrit-elle sur Twitter. De fait, le groupe BTS, pour ne citer que lui, milite depuis longtemps pour les droits des LGBT.

Des milliers de policiers s’échangent des messages racistes sur un groupe Facebook (MàJ : Castaner saisit la justice)
«Le racisme, la violence et les contrôles au faciès restent monnaie courante en Europe» affirme une agence de l'UE

Commentaires

Accueil
Menu