Plein ecran

Le Vlaams Belang accuse une chaîne de télé bruxelloise de censure : voici pourquoi le son du député VB était coupé

09/04

 

Ce mercredi après-midi, BX1 diffusait sur son site la séance plénière inédite du Parlement bruxellois en visioconférence. Mais le son était coupé lors de l’intervention de l’élu du Vlaams Belang Dominik Lootens-Stael.

Cette décision de ne pas diffuser les propos en direct du député issu du Vlaams Belang émane de la rédaction en chef. “Le cordon sanitaire est la règle de mise dans les médias francophone, c’est-à-dire pas de prise de parole en direct sur nos antennes”, explique Jean-Jacques Deleeuw, rédacteur en chef de BX1. “Le direct (débat, duplex, etc.) est par définition non recadrable donc on ne peut pas laisser un parti liberticide et reconnu d’extrême-droite, sans possibilité de remise dans un contexte comme on peut le faire dans un reportage”.

C’est pour cette raison que les propos du député n’ont pas été retransmis en direct sur le site de BX1. Suite à ses déclarations, Dominik Lootens-Stael a été recadré par le président du Parlement bruxellois Rachid Madrane (PS) qui lui a rappelé les dispositions particulières de cette séance plénière. Celle-ci était d’ailleurs également retransmise en intégralité sur la page Facebook du Parlement bruxellois.

Coronavirus: Pourquoi Cyril Hanouna annule le "Balance ton post" sur les fake news
Lyon : des migrants s’en prennent violemment à un passager du métro et lui volent sa montre

Commentaires

Accueil
Menu