Plein ecran

L’après-pandémie selon François Heisbourg : les années 1930 ou le Moyen Age…

04/04

Le spécialiste de géopolitique, François Heisbourg, conseiller à la Fondation pour la Recherche stratégique, propose deux scénarios pour les mois et les années à venir, en fonction de l’évolution de la pandémie du coronavirus et de notre capacité à la juguler. Pas très réjouissant…

1/Le scénario favorable. On a tous les tests possibles, on peut mettre au point des procédures de confinement raisonnées et on aura un vaccin qui fonctionne disons dans un an.

Que se passe-t-il entre-temps ? Il faut tenir jusqu’en avril 2021. La levée du confinement sera progressive. Ce sera le cas partout en Europe, mais à des rythmes et des moments différents. Si les Européens ne se concertent pas parfaitement, s’ils ne commencent pas tout de suite, il y a un risque élevé de tension intereuropéenne très forte à venir.

Regardez ce qui se passe en Asie. Les Coréens et les Japonais, au fur et à mesure qu’ils relâchent leur confinement, ferment leurs frontières de façon de plus en plus hermétique. […] Avec sa culture technocratique, la Commission saura bien faire cela, pour peu que les gouvernements, abandonnant les dogmes passés, le lui ordonnent. Mais si ce déconfinement se fait en ordre dispersé, il pourrait y avoir un déferlement de haine à l’intérieur de l’UE. […]

Au total, ce premier scénario ressemblerait beaucoup aux années 1930, avec un chômage très fort et une démondialisation rapide. […] Mais globalement, les démocraties survivront. Et l’Union européenne aussi, qui aura expulsé la Hongrie, première « corona dictature. »

2/Le scénario catastrophe. Le vaccin tarde beaucoup. Cela est improbable, même si, souvenez-vous, nous n’avons toujours pas, quarante ans après le déclenchement de l’épidémie, de vaccin contre le sida et même si, tous les chercheurs le reconnaissent, on connaît mal ce type de nouveau coronavirus. Nous serons alors dans un univers totalement inconnu, qui ressemblera peut-être, non pas aux années 1930, mais plus ou moins au XIVe siècle, au Moyen Age. Le virus fait de très nombreux de morts, attaque de nouvelles populations, et surtout s’il mute. Comment vivre alors avec des pandémies à répétition ? L’être humain s’en accommodera. Il l’a déjà fait. Sera comme avec la peste jusqu’au XVIIIe siècle. […]

Nouvel Obs

Le Maroc refuse le rapatriement des dépouilles des Marocains morts en Europe
Toulouse : un homme qui battait sa femme tué par un policier

Commentaires

Accueil
Menu