Plein ecran

RSF dénonce : « Si la presse chinoise était libre, le coronavirus ne serait peut-être pas devenu une pandémie »

25/03

Dans une analyse publiée le 13 mars, des chercheurs de l’université de Southampton suggèrent que le nombre de cas de coronavirus en Chine aurait pu être réduit de 86% si les mesures de lutte contre l’épidémie, prises en Chine à partir du 20 janvier, avaient été anticipées de deux semaines. Au vu de la chronologie des premiers jours de la crise, Reporters sans frontières (RSF) démontre que, sans le contrôle et la censure imposés par les autorités, les médias chinois auraient informé le public bien plus tôt de la gravité de l’épidémie, épargnant des milliers de vies et évitant peut-être la pandémie.
[…]

Démonstration date après date sur le site de Reporters Sans Frontières

Coronavirus : des assesseurs et militants paient le prix des municipales.
Maroc : le Ministre des Transports, traité à la chloroquine, va mieux : les premiers symptômes ont disparu

Commentaires

Accueil
Menu