Plein ecran

Huddersfield (Royaume-Uni) : de jeunes adolescentes exploitées pendant des années par un gang de prédateurs sexuels

20/02

[***Note du traducteur : asiatique est un terme politiquement correct utilisé au Royaume-Uni pour désigner toute la population du continent dont les très nombreux Pakistanais]

Un gang asiatique*** de prédateurs sexuels « ignoble et vicieux » qui a violé et abusé sexuellement de deux jeunes filles de 13 ans a été mis en prison pour un total de 55 ans et demi.

Les sept hommes ont abusé sexuellement de leurs victimes – 13 et 14 ans à l’époque – après leur avoir offert de l’alcool et des drogues, a-t-on dit au tribunal.

La première victime a été présentée à des hommes plus âgés par une amie d’école et a été forcée d’avoir des relations sexuelles avec ses agresseurs 300 fois avant d’atteindre 15 ans.

Les prédateurs « faisaient se sentir spéciales » les écolières, a-t-on entendu au procès.

Le procureur Kate Batty a raconté comment ces adolescentes terrifiées ont été « systématiquement manipulées et exploitées » par des hommes à Huddersfield, dans l’ouest de l’Irlande.

Elles étaient considérées comme « des objets à utiliser et à abuser à volonté », a-t-elle ajouté.

« DES OBJETS À MALTRAITER »

Une des filles a même été ciblée sur sa tournée de distribution de journaux.

Les services sociaux avaient rejeté les allégations et avaient répondu à la famille désespérée de la jeune fille : « Elle doit aimer ça si elle continue d’y retourner. »

Les hommes ont été reconnus coupables d’un total de 12 délits sexuels sur des enfants, dont des viols et des attentats à la pudeur entre 1995 et 2011.

Il est probable que beaucoup de ces filles ne se remettront jamais des abus qu’elles ont subis

Juge Geoffrey Marson

Les deux filles souffrent maintenant d’un syndrome de stress post-traumatique
, l’une des victimes ayant également combattu toute sa vie contre la dépression et la boulimie, a entendu la Cour de la Couronne de Leeds.

Un jury avait déjà entendu comment le gang avait attiré les jeunes filles dans un « monde sombre et sinistre ».

Le juge Geoffrey Marson QC a déclaré : « Il est probable que beaucoup de ces jeunes filles ne se remettront jamais des sévices qu’elles ont subis. »

« Il est clair qu’elles restent toutes deux profondément affectées par les sévices. »

« La façon dont elles ont été maltraitées défie l’entendement, et était ignoble et vicieux. »

Usman Ali, 34 ans, de Huddersfield, West Yorks., a été reconnu coupable de deux des chefs d’accusation de viol contre une victime et condamné à huit ans ferme.

Le commissaire Richard McNamara, de la police du West Yorkshire, a déclaré après le verdict : « Les hommes impliqués dans ces vils délits ont volé à leurs victimes leur enfance et les ont maltraitées de manière vraiment épouvantable. »

« Les peines prononcées aujourd’hui à l’encontre de ces hommes reflètent la dépravation de leurs actes et j’espère que le fait de les voir emprisonnés apportera un certain réconfort à leurs victimes ».

Gul Riaz, 44 ans, de Huddersfield, West Yorks, a été condamné pour un chef d’accusation de viol et deux chefs d’accusation d’attentat à la pudeur contre une victime, et un chef d’accusation de viol contre l’autre.

Il a été condamné à 15 ans ferme.

Banaras Hussain, de Shipley, West Yorks, a été reconnu coupable d’un chef d’accusation de viol sur une victime et a été condamné à neuf ans et demi de prison ferme.

Abdul Majid, 36 ans, de Huddersfield, West Yorks., a été condamné à 11 ans de prison pour viol.

Un homme de 36 ans, qui ne peut être nommé, de Huddersfield, West Yorks, a été reconnu coupable d’un chef d’accusation de viol sur une victime et emprisonné pendant huit ans.

Un homme de 30 ans, dont le nom ne peut être cité, de Huddersfield, dans le West Yorkshire, a été reconnu coupable d’un chef d’accusation de viol sur une victime et mis en cage pour quatre ans.

Un homme de 37 ans, qui ne peut être nommé, de Huddersfield, West Yorks, doit être condamné jeudi.

Trente-quatre hommes ont déjà été condamnés dans le cadre de l’opération Tendersea, et ont été condamnés à des peines de prison totalisant 377 ans et demi.

Il s’agit du plus grand groupe de violeurs condamnés dans la même région.

The Sun

Parmi les nombreux articles Fdesouche sur les « grooming gang » au Royaume-Uni :

Royaume-Uni : 18.700 jeunes filles exploitées sexuellement en 2018-2019 par des gangs essentiellement pakistanais (MàJ)

Grande-Bretagne : 84% des délinquants sexuels appartenant à des gangs de pédophiles sont Pakistanais, ils ciblent « les jeunes filles blanches »

Manchester : 57 filles exploitées sexuellement par un réseau ethnique de 100 pédophiles (MàJ : la police a ignoré l’affaire par peur d’être taxée de racisme)

Une victime de violeurs pakistanais à Rotherham (G-B) témoigne : « Ils me traitaient de pute blanche et me punissaient car je n’étais pas musulmane, c’était du terrorisme »

Rotherham : 1500 « Blanches » exploitées de 1997 à 2013 par des pédophiles « principalement Pakistanais » avec la complaisance des autorités, pour cause d’antiracisme

Réseau pédophile pakistanais à Manchester : « Trouvez d’autres ethnies » sur lesquelles enquêter, aurait-on dit aux policiers

Royaume-Uni : un policier, dont le recrutement avait servi à promouvoir la diversité, parmi les 16 accusés d’un gang de violeurs

Sheffield (G-B) : 9 prédateurs sexuels jugés pour avoir violé une fille de 15 ans, qui a été ignorée par les autorités malgré plusieurs signalements

Grande-Bretagne : à Telford, des centaines de jeunes filles battues, violées, vendues et parfois tuées par des gangs ethniques depuis 40 ans

Royaume-Uni: une victime de Rotherham témoigne des pressions de la police et des services sociaux sur elle et ses enfants

Royaume-Uni : le Ministère de l’Intérieur accusé d’avoir enterré un rapport sur l’origine ethnique des gangs violant des jeunes filles blanches

Écosse : au moins 44 jeunes filles abusées sexuellement par un gang de 55 demandeurs d’asile « pakistanais, afghans, turcs,… »

Royaume-Uni : les gangs de « violeurs musulmans » sont responsables d’un « holocauste » de nos enfants, déclare un porte-parole de l’Ukip

Bradford (Angleterre): 9 membres d’un « grooming gang » condamnés pour avoir fait subir « un catalogue effroyable » de sévices sexuels à deux jeunes filles

Huddersfield (Royaume-Uni): Grooming gang, 10 individus jugés pour exploitation sexuelle d’enfants

Allemagne : trois réfugiés afghans violent une fillette âgée de 11 ans
Banlieues : l'enveloppe de 100 millions d'euros consacrée aux "cités éducatives" confirmée

Commentaires

Accueil
Menu