Plein ecran

Lyon : des chibanis et commerçants algériens vivant en France ont envoyé au pays 70 millions d’euros illégalement pour éviter les taxes locales

10/12

[…] Dans le dispositif de transfert de fonds démantelé par un juge d’instruction de Lyon, les collecteurs et les transporteurs ne portaient pas l’uniforme de Securitas ou de la Brink’s. Ce qui n’empêchait pas les attributions de chacun d’être précisément définies, l’organisation bien huilée, et le profit maximal. Mais l’interpellation de trafiquants de drogue détenant de grosses sommes en cash, fin 2017, a mis un terme à cette filière d’argent voyageant allègrement entre la France et l’Algérie.

Et pourtant, elle n’avait en grande partie rien à voir avec les stups. Daté du 28 juin 2019, un rapport de synthèse inédit – et dévoilé par L’Express – de la police judiciaire de Lyon met au jour l’objet réel de ce réseau clandestin : contourner la non-convertibilité du dinar algérien et l’impossibilité par les Algériens, et notamment les commerçants, de changer aisément des euros en monnaie locale ou vice-versa. Ce système informel était encore plus attractif pour les gains au noir de nombre de commerçants de quartier, qui en ont donc bien profité. […]

L’Express

"Discours polémique" lors de la Convention de la Droite : Eric Zemmour convoqué au tribunal
Loi PACTE et retraites : plus de 300.000 hauts cotisants devront se tourner vers les gestionnaires d'actifs

Commentaires

Accueil
Menu