Plein ecran

France. Élections au CFCM : Marocains et Turcs vainqueurs du scrutin

19/11

Les urnes ont parlé. Entre le 10 et le 17 novembre, les musulmans pratiquants étaient invités à voter en faveur de leurs représentants au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM). Malgré une participation atteignant les 40 % dans les mosquées hexagonales, les fidèles ont toutefois quelque peu boudé le scrutin. « Musulmans de France » (ex-UOIF) et la Grande Mosquée de Paris sont les grands perdants de ce scrutin.

[…] Les grands vainqueurs de ce scrutin, si l’on s’en tient au nombre de suffrages recueillis, sont l’Union des musulmans de France (UMF) de Mohamed Moussaoui, ex-président du CFCM, qui a créé son propre groupe et qui ne dispose pas des moyens financiers et humains des grandes fédérations.

L’UMF, de création récente mais réputée proche du palais royal marocain, ne compte aucun représentant coopté, mais elle constituera malgré tout la deuxième force du CFCM. Le Rassemblement des musulmans de France, son concurrent direct, également d’obédience marocaine, a obtenu moitié moins d’élus que son concurrent, mais devient la première force représentative au CFCM grâce à ses éléments cooptés.

Quant à l’islam turc, il a choisi de partager ses voix entre le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), considéré comme plus proche du pouvoir d’Erdogan, et le Milli Görüs. Additionnés, les musulmans d’origine turque représentent la deuxième force du CFCM. […]

Le Point

Paris 18 : Le Conseil de Paris rebaptise la place Polonceau, ancien haut lieu du deal à la Goutte d'or, place Cheikha Rimitti, chanteuse de raï algérienne, plutôt que du nom d'une pionnière de l'aviation
La Courneuve (93) : Hassen, frotteur, s’en prend à un policier spécialisé dans... les agressions sexuelles

Commentaires

X
Accueil
Menu