Plein ecran

Suède : Pour le premier ministre, il n’y a aucun lien entre l’augmentation de la criminalité et l’immigration massive

19/11

Dimanche, Stefan Löfven (Premier ministre – Parti social-démocrate) a été interviewé sur les raisons de l’augmentation de la violence des gangs. Selon le Premier ministre, il n’y a pas de lien entre la forte immigration suédoise et le crime.

Stefan Löfven a été interrogé sur les raisons de l’augmentation de la violence des gangs et des meurtres par balle, mais n’a pas pu donner de réponse claire. Il estime que la Suède a connu un autre type de violence meurtrière dans le passé, qu’elle semble désormais différente et reconnait que le gouvernement ne l’a « peut-être pas vu venir ».

« Nous n’avons pas vraiment été préparés. Nous n’avions pas ce genre de violence à l’époque, mais maintenant nous l’avons et c’est pourquoi nous devons agir. Nous avons la volonté de montrer que la société est toujours plus forte que le crime » a déclaré Löfven.

Le présentateur TV, Anders Holmberg, a fait remarquer que beaucoup voyaient un lien entre l’immigration de réfugiés en Suède et la hausse de la criminalité liée aux gangs. Löfven a répondu que la ségrégation et le chômage peuvent toucher n’importe qui et ne dépendent pas de l’endroit où vous êtes né.

« La ségrégation est due à un nombre d’emplois trop faible et à un taux de chômage trop élevé dans ces régions. […] Si vous mettez des personnes nées en Suède dans les mêmes conditions, vous obtenez le même résultat. »

Anders Holmberg a demandé si la suède aurait connu la même situation sans immigration.

« Si les écarts économiques, les injustices sociales avaient été les mêmes, alors oui. C’est mon avis ferme. »

nyheteridag

Identité et Souveraineté, Europe, Gaullisme : Zemmour face à Asselineau
Les invités du podcast de R. Diallo obligés de "se situer sur le plan racial" en début d'émission

Commentaires

X
Accueil
Menu