Plein ecran

Il y a 4 ans, 130 personnes étaient tuées au Bataclan, au Stade de France et dans les rues de Paris par des terroristes islamistes

13/11


Sonia, qui a permis de repérer le terroriste après le 13 Novembre, a dû changer d’identité pour se protéger. Mais cette protection impose des contraintes invivables pour sa famille.


Quatre ans après les attentats meurtriers de Paris et Saint-Denis, ce mercredi est marqué par les nombreux hommages rendus aux victimes.

Dépôts de gerbes, minutes de silence, discours et témoignages émus; les commémorations des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris et dans sa banlieue nord, ont commencé mercredi au Stade de France, en présence de plusieurs ministres.

(…) L’Express


Les attentats qui ont eu lieu le 13 novembre 2015 ont été un violent traumatisme pour le pays, rappelle The New York Times. Ils ont accru les tensions qui existaient déjà entre les musulmans français et la société française.

La mort du leader de Daech, Abou Bakr Al-Baghdadi, fin octobre n’a pas suscité de grands débordements de joie, pas même de soulagement, en France – pays européen qui a pourtant le plus souffert de ses appels à la destruction.

La raison en est simple : les crimes de Daech et la peur qu’ils ont instillé dans la psyché nationale sont à présent tellement enracinés qu’ils ont irrémédiablement changé le quotidien de tous les Français.

(…) Courrier International


Ce sera, à n’en pas douter, le plus grand procès de ces prochaines années. Celui des attentats du 13 Novembre, qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, et plus de 400 blessés, en 2015. La pire attaque commise sur le sol français depuis la Seconde Guerre mondiale et qui avait fait dire au président François Hollande: la France a subi «un acte de guerre commis par une armée terroriste» .

(…) Le Figaro



Le mémorial du « Monde » aux victimes du 13-Novembre

130 personnes ont trouvé la mort dans les attaques du 13 novembre à Paris. Brutalement arrachées à ceux qui les côtoyaient chaque jour, elles font aujourd’hui partie de notre univers, à tous. Elles ne nous quittent plus. Nous refusant à les réduire à un chiffre, 130, et à un statut, celui de « victimes », nous avons voulu leur donner un visage, raconter qui elles étaient, leur rendre leur vie, à travers ceux qui les connaissaient et les aimaient. Les installer, aussi, dans notre souvenir. Les journalistes du Monde se sont rassemblés pour écrire ces portraits. Pas tous. Car certaines familles n’ont pas souhaité dans l’immédiat participer au Mémorial, ou qu’on cite le nom de leur proche disparu.


Lola, 17 ans, la seule victime mineure des attentats islamistes du 13 Novembre.


Suicide d’un rescapé du Bataclan : Guillaume est devenu officiellement la 131e victime des attentats du 13 novembre

 

Christophe Naudin (survivant du Bataclan) : 'la dernière fois que j’ai entendu "Allah Akbar", c’était suivi de détonations de Kalashnikov"
Vive le tour ! (1962)

Commentaires

X
Accueil
Menu