Plein ecran

Le Danemark, dernier pays en date à rejeter le système européen de répartition des migrants

15/10

Le Ministre danois de l’immigration et de l’intégration, Mattias Tesfaye, gardera le Danemark en dehors de l’accord temporaire de l’UE pour répartir les migrants entre les Etats membres.

Plusieurs pays de l’UE ont accepté de répartir les migrants lors d’une réunion à La Valette, la capitale maltaise, fin septembre.

Mais M. Tesfaye a déclaré, avant une réunion entre les ministres de l’immigration des États membres de l’UE à Luxembourg, que le Danemark ne participerait pas à l’arrangement.

« Nous ne voulons pas participer à la redistribution entre les pays de l’UE, ce qu’on appelle l’accord de Malte », a déclaré M. Tesfaye.

(…) L’accord de Malte a été annoncé fin septembre par cinq pays de l’UE : France, Allemagne, Malte, Italie et Finlande. Les pays se sont déclarés prêts à redistribuer les migrants sauvés de la Méditerranée.

« Je pense que c’est une solution à court terme pour ces pays s’ils commencent à redistribuer les migrants. Cela signifiera simplement que davantage de bateaux navigueront vers les ports européens », a déclaré M. Tesfaye.

« Notre attention politique doit être portée sur l’aide aux réfugiés. En tant que tel, un système de redistribution automatique nous rend nerveux », a-t-il ajouté, ajoutant que cela inciterait davantage de migrants à se rendre en Europe.

TheLocal.dk

Insécurité : "Ça urge à Dijon, mais ça urge partout en France", plaide le maire PS François Rebsamen
Appropriation culturelle : Rokhaya Diallo et Jennifer Padjemi se penchent sur le fessier de Kim Kardashian

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu