Plein ecran

Vatican : un « chapelet connecté » afin d’encourager la prière pour la paix dans le monde (Màj : le eRosary déjà piraté)

22/10

22/10/2019

15 minutes. C’est ce dont a eu besoin un hacker pour prendre le contrôle du eRosary et du compte lié à l’appareil.


15/10/2019

Dans un monde où les montres intelligentes mesurent déjà les battements de cœur, les pas, les cycles de sommeil et les heures passées sur un court de tennis, le Réseau Mondial de la Prière du Pape a lancé le premier « chapelet intelligent », un appareil qui vise à encourager la prière pour la paix dans le monde.

Techniquement appelé « Click To Pray eRosary », le petit bracelet noir avec dix perles de chapelet et une croix a été présenté mardi à Rome comme un «outil pour apprendre à prier le rosaire». L’eRosary est activé en faisant le signe de croix, et il se synchronise avec une application gratuite du même nom qui donne accès à un audioguide, des images exclusives et un contenu personnalisé sur la prière du rosaire.

L’appareil se compose de dix grains consécutifs faits d’hématite, d’agate noire et d’une croix intelligente qui stocke toutes les données reliées à l’application. Une fois activé, l’utilisateur a la possibilité de choisir entre le chapelet standard (traditionnel), un chapelet contemplatif et différents types de chapelets thématiques qui seront mis à jour chaque année (pour les jeunes, les migrants et les réfugiés, missions, etc). Une fois que l’utilisateur commence à prier, le chapelet intelligent montre sa progression au fur et à mesure qu’il progresse dans les différents mystères et garde la trace de chaque chapelet prié.

Attentat islamiste raté de Notre-Dame : La djihadiste Inès Madani fait appel
Fréjus. Polémique après la mise en place d'un couvre-feu pour les mineurs

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu