Plein ecran

Trump menace d’« anéantir » l’économie turque si Ankara va trop loin

07/10

 

Le retrait de troupes américaines de la frontière turque, dans le nord de la Syrie, place les forces kurdes à la merci d’une offensive militaire d’Ankara.

Le Pentagone a assuré, lundi 7 octobre, « ne pas cautionner » d’opération turque dans le nord de la Syrie, après l’annonce par la Maison-Blanche d’un retrait des troupes américaines de cette région, ce qui ouvre pour Ankara la possibilité de mener une action militaire contre les Kurdes.

« Le ministère de la Défense a indiqué clairement à la Turquie – comme l’a fait le président – que nous ne cautionnons pas une opération turque dans le nord de la Syrie », a indiqué le Pentagone dans un communiqué, en mettant en garde Ankara contre les « conséquences déstabilisatrices » que pourrait avoir une telle opération « pour la Turquie, la région et au-delà ».

Ce communiqué précise que le chef du Pentagone, Mark Esper, a averti son homologue turc des « risques pour la Turquie » que ferait courir une « action unilatérale » d’Ankara.

Traunstein (All.) : un Syrien de 28 ans arrêté pour avoir ligoté, menacé et violé une collègue de travail
Un administrateur de la FCPE est également le président d'une organisation islamique turque

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu