Plein ecran

Trieste (It.) : fusillade à la préfecture, deux policiers abattus par un Dominicain (MàJ: réaction de Salvini)

05/10

Pierluigi Rotta était lui-même fils de policier. Son père, aujourd’hui retraité, était policier à Naples. Douleur et effarement à la Préfecture de Naples après la mort tragique du jeune homme de 34 ans.
Matteo Demenego avait été affecté à Trieste en 2013. Il venait juste de fêter son anniversaire dimanche dernier avec tous ses amis.
Le maire de Trieste, Roberto di Piazza, a décidé de proclamer un deuil municipal demain samedi 5 octobre.

[…] L’homme qui a tiré [sur les policiers] avait commis un vol dans la matinée à un feu rouge, il avait dérobé le scooter d’une femme, la faisant chuter à terre.

[…] Il s’agit de deux citoyens dominicains. Alejandro Augusto Stephan Meran, 29 ans, qui souffre de troubles psychologiques, et son frère Carlysle Stephan Meran, 32 ans. L’un et l’autre sont titulaires de permis de séjour pour motif de famille [au titre du regroupement familial].

fanpage.it, La Repubblica

 

Matteo Salvini a réagi notamment par ce tweet épinglé:

« L’infâme assassin des deux policiers de la Préfecture de Trieste (même si de nombreux journaux et JT ne le disent pas) est un étranger avec des « difficultés psychologiques ».
Qu’il ne vienne à l’esprit de personne que c’est une circonstance atténuante!
Tellement en colère! »

 


Les deux frères qui ont tiré sur les policiers ont été arrêtés. Les victimes sont Pierluigi Rotta, 34 ans, officier supérieur de police, et Matteo de Menego, 30 ans, officier de police

 

Pierluigi Rotta et Matteo de Menego sont tombés dans les couloirs de la Préfecture de Trieste. Le tireur est l’un des individus que ces mêmes policiers venaient d’arrêter suite à un vol de scooter ce matin. Le voleur est Alejandro Augusto Stephan Meran, 29 ans, de nationalité dominicaine. Juste après avoir accompli son méfait, il se repent et appelle son frère, Carlysle Stephan Meran, 32 ans, qui prévient la police. Un véhicule de police-secours se rend sur les lieux, avec deux agents à son bord, suivi d’une voiture de la brigade mobile.
Les deux frères montent dans la première voiture, l’autre suit à distance, avec un léger retard du fait de la circulation. Une opération de routine, sans difficulté particulière. Les occupants du véhicule de police-secours arrivent à la préfecture […].

Alejandro, souffrant de troubles psychiatriques, demande à aller aux toilettes. Les policiers l’y emmènent, et c’est alors qu’il les attaque subitement: il réussit à prendre dans son étui l’arme de l’un des policiers, et il tire, vidant probablement tout le chargeur […]. Un acte si soudain qu’il ne laisse pas aux policiers la possibilité de se défendre. Deux policiers restent au sol, morts dans un couloir de la Préfecture où ils travaillaient.

Tandis que Carlysle, le frère, s’enfuit dans les sous-sols de la préfecture, Alejandro Augusto tente une évasion désespérée: il sort de l’immeuble, blesse un planton, et tente de monter dans un véhicule de police. Mais dehors se trouvent les agents de la brigade mobile qui est arrivée entretemps, ils font feu, le blessent et le maîtrisent.

Le magistrat de garde du Ministère public a ouvert une enquête et entend actuellement le frère qui, terrorisé, s’était caché. Les équipes spéciales ont procédé à une fouille des locaux de la Préfecture par sécurité…

ANSA

 


Deux agents de police ont été abattus ce vendredi au commissariat principal de Trieste lors d’une fusillade avec deux voleurs présumés, deux frères

Ils sont morts à l’hôpital des suites de leurs blessures.
Tous deux avaient la trentaine.
Trois autres policiers ont été blessés, de même que l’un des malfaiteurs […]. Les deux frères ont été arrêtés, à confirmé la police par la suite.

Les deux frères avaient été amenés au commissariat dans le cadre de l’enquête sur un vol de scooter survenu tôt ce matin, précise la police.
L’un des deux a volé l’arme d’un policier pendant qu’il se faisait accompagner aux toilettes, avant de tirer sur eux. Les deux frères ont ensuite tenté de prendre la fuite.

ANSA

 

 

 

Rotterdam (Pays-Bas) : Un policier se fait sauvagement agresser lors du passage en force d'un convoi de mariage marocain
Osny (95). Un lycéen en garde à vue après l'agression d'un enseignant

Commentaires

X
Accueil
Menu