Plein ecran

Hervé Le Bras : « Dans une société, certains domaines doivent être exclus de l’investigation scientifique. L’origine étrangère des Français en est un cas »

25/09

Coups bas, course aux honneurs, batailles de chiffres… Depuis des années, une poignée d’experts tente d’imposer une ligne officielle. Au risque de masquer la réalité ?

15 avril 2018. Face à Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, Emmanuel Macron déroule le bilan de la première année de son quinquennat sous l’oeil des caméras de BFM TV. Au détour de l’interview, le président de la République lâche une phrase passée alors un peu inaperçue : « Nous avons un phénomène migratoire qui est là et qui va durer. Et une démographie africaine qui est une bombe. Stephen Smith l’a formidablement décrit dans un livre récent… » 

Devant leur écran, les pontes de la démographie française s’étranglent de rage. Stephen Smith ! L’auteur du best-seller La Ruée vers l’Europe (Grasset), qui prédit l’arrivée de grandes vagues migratoires sur notre sol d’ici à 2050 ! Une vision qui ne cadre pas du tout avec le discours démographique dominant, qui, depuis une quarantaine d’années, donne l’impression de vouloir minimiser la présence d’étrangers sur le territoire français.  

(…) Michèle Tribalat en sait quelque chose. Cette chercheuse à l’INED s’est attaquée fondamentalement à la question migratoire et à ses effets sur la société française. Erreur. Elle s’attire les foudres d’Hervé Le Bras, qui reproche à sa consœur de faire le jeu du Front national en cherchant à classer les gens selon l’origine de leurs parents. Une approche, dénonce-t-il, qui va à l’encontre de l’idéal républicain.

(…) « Dans une société, certains domaines doivent être exclus de l’investigation scientifique. L’origine étrangère des Français en est un cas », écrit, par exemple, Le Bras, dans le Démon des origines.

(…) Il y a quelques mois, Jérôme Fourquet crée à son tour la sensation avec son Archipel français. Il y livre un chiffre choc : 18 % des enfants qui naissent aujourd’hui en France portent un prénom arabo-musulman. Une réalité qu’Hervé Le Bras ne peut plus nier : « Je pense que d’ici à une génération, 1 Français sur 2 aura au moins un parent ou un grand-parent d’origine étrangère. » Les temps seraient-ils en train de changer ?

(…) L’Express

 

Puteaux (92) : Scène de ménage au couteau entre une transsexuelle péruvienne et son compagnon migrant clandestin algérien
Lutte contre les fausses informations : Facebook exempte les politiques de son processus de vérification

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu