Plein ecran

Paris : procès de l’attentat raté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame (Màj : les 5 femmes djihadistes condamnées)

15/10

15/10/2019

[…] Les deux principales accusées Ornella Gilligmann et Inès Madani ont été condamnées ce lundi soir par la cour spéciale des assises à 25 et 30 ans de réclusion. Sarah Hervouët, qui avait porté quatre jours plus tard un coup de couteau à un policier en civil de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a, elle, été condamnée à 20 ans de réclusion. […]

20 Minutes


23/09/2019


Inès Madani (22 ans) et Ornella Gillgmann (32 ans) ont tenté, en septembre 2016, de commettre une attaque à la voiture piégée. Celles qui voulaient « marquer les esprits » en terre de Kufrs (« mécréant » en arabe) sont jugées à partir de lundi devant la cour d’assises spéciale de Paris.

À leurs côtés, Amel Sakaou (42 ans) et Samia Chalel (26 ans) à qui la justice reproche d’avoir apporté une aide logistique. Enfin, Sarah Hervouët (26 ans) est accusée d’avoir poignardé un policier lors de l’arrestation du commando.

Un cocktail (presque) explosif

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, Inès Madani et Ornella Gillgmann abandonnent une Peugeot 607. Dans le coffre se trouvent six bonbonnes de gaz et trois bouteilles en plastique imbibées de gazole, qu’elles tentent d’enflammer avec un mégot de cigarette.

[…]

La cavale d’Ornella Gillgmann s’interrompt 700 kilomètres plus loin, lorsqu’elle est interpellée deux jours plus tard par le GIGN au sud d’Orange dans le Vaucluse. Inès Madani n’entend, elle, pas en rester là.

Commando improvisé

La fanatique retrouve dans l’Essonne deux « soeurs » prêtes à passer à l’action: Sarah Hervouët et Amel Sakaou. Banque, mairie ou synagogue, la cible de l’attaque n’est pas encore définie. Cela ne les empêche pas de préparer des cocktails Molotov et de rédiger des serments d’allégeance à Daesh.

[…]

Le 8 septembre, prévenues de l’arrivée imminente de la police, les trois femmes quittent l’appartement de Boussy-Saint-Antoine, armées de trois couteaux, sans objectif autre que « mourir en martyr ». Sarah Hervouët attaque d’abord le conducteur d’un véhicule stationné à proximité.

L’homme, touché à l’épaule, est en réalité un fonctionnaire de police. Tandis qu’Amel Sakaou est rapidement maîtrisée, Inès Madani est blessée par balles à quatre reprises aux jambes alors qu’elle se dirige vers un policier, couteau à la main. « Tuez-moi », affirme t-elle avoir crié à ce moment-là. Quatre mois plus tard, Samia Chalel est quant à elle arrêtée à Mantes-la-Jolie (Yvelines), soupçonnée d’avoir apporté son aide durant la fuite d’Inès Madani.

[…]

Poursuivies pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle, les accusées, en détention provisoire depuis trois ans, encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

BFMTV

Viry-Châtillon (91) : Le procès de l'attaque des policiers s'ouvre aujourd'hui
Tunisie : un touriste français tué et un militaire blessé dans une attaque au couteau (Màj : le meurtrier aurait hurlé « Allahou Akbar, infidèles ! »)

Commentaires

X
Accueil
Menu