Plein ecran

Hayange (57) : Aly, demandeur d’asile « Si je dois retourner là-bas, je préfère mourir »

21/09

Victime d’une arnaque, poursuivi dans son pays, la Guinée-Conakry, et menacé de mort, Aly a trouvé refuge en France en août 2018 après un voyage de cinq mois. Depuis avril, c’est au foyer Adoma, à Hayange, qu’il compte les jours en espérant une réponse favorable à sa demande d’asile.

Nous l’appellerons Aly (*). À 28 ans, ce jeune homme de nationalité guinéenne a déjà plusieurs vies derrière lui. Elles se résument dans un classeur qu’il conserve précieusement dans un placard de sa chambre du foyer Adoma de Hayange. Quelques photocopies, soigneusement rangées, racontent l’histoire tumultueuse d’un gamin de Conakry, victime comme tant d’autres d’un monde qui a perdu la raison. (…)

Le jeune homme a déposé une demande d’asile à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Poursuivi pour un délit de droit commun dans son pays, il n’a quasiment aucune chance d’obtenir une réponse favorable.

 

Le Républicain Lorrain

Dourges (62): trois individus soupçonnés d'avoir violé un jeune handicapé
Aide médicale d’État. Des militants pro-migrants taguent le ministère de la Santé

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu