Plein ecran

Des combattants étrangers, terroristes présumés, détectés lors d’une opération maritime d’Interpol

19/09
La traversée de la Méditerranée n’est pas réservée qu’aux migrants en quête d’une vie meilleure. Au cours de l’été, plus d’une douzaine de combattants terroristes présumés ont fait la navette entre l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud. C’est le résultat d’une opération frontalière maritime coordonnée par Interpol. L’opération, baptisée Neptune s’est déroulé du 24 juillet au 8 septembre dernier. Elle a été menée conjointement par l’Algérie, la France, l’Italie, le Maroc, l’Espagne et la Tunisie avec le soutien des garde-frontières et des garde-côtes.

Il s’agissait pour les responsables de ports de ces pays d’effectuer des recherches dans les bases de données criminelles d’Interpol, notamment pour trouver des documents de voyage volés ou perdus et des véhicules volés. Ils ont abouti à 31 enquêtes, dont plus de 12 liées aux déplacements de personnes suspectées de terrorisme. Cette opération ciblait particulièrement les déplacements de combattants terroristes revenants de zones de conflits.

Lyon - Collomb et Castaner inaugurent l’IFCM au côté de Mohammed Al-Issa qui justifie le jihad armé dans sa thèse et a fait exécuter et torturer plus de 500 personnes. (MàJ)
« Journées du patrimoine : et si vous visitiez une mosquée ? » (France Inter)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu