Plein ecran

Dessau-Roßlau (All.) : un demandeur d’asile condamné à 5 ans et demi de prison pour avoir violé à sang une fillette de 9 ans (MàJ)

10/09

10 septembre 2019

À la Pentecôte, l’accusé Seydou N. (27 ans) avait croisé à Roßlau une jeune écolière. La fillette était dans la  avec sa peluche sous le bras pour jouer sur les rives de la Elbwiesen. Lors du procès, l’accusé était resté silencieux. Mais vu les preuves accablantes, le demandeur d’asile du Niger n’avait aucune chance.

Les passants avaient maîtrisé l’auteur et l’avaient arrêté. Dans son sac à dos se trouvait toujours le couteau avec lequel il avait menacé Mia [précédemment nommée « Julia » probablement pour des raisons légales] lors du viol.

[…]

L’avocat Marco Bennewitz, qui représente les parents de la victime en tant que codemandeur, a présenté une requête pour une peine de huit ans et demi. L’avocat considère que le prévenu manque totalement d’empathie et déclare à son sujet: « Poussé par sa propre convoitise, il a rétrogradé la petite fille à l’objet ».

Le défenseur de Seydou N. a demandé au tribunal, dans ses remarques finales, de n’imposer qu’une peine de cinq ans d’emprisonnement à son client.

Le tribunal s’est prononcé sur une amende entre les demandes de poursuite et de défense.Cinq ans et demi d’emprisonnement!

Le tribunal le  condamne à cinq ans et demi d’emprisonnement!

Bild


17 aout 2019

Julia a neuf ans. Il y a quelques mois, elle était encore une enfant heureuse. Aujourd’hui, ravagée par l’anxiété, les troubles du sommeil, les sautes d’humeur. Son avocat: « Elle souffre de la nécessité permanente de se laver, n’ose pas sortir seule de l’appartement. »

L’accusé est assis depuis vendredi sur le banc. En raison du viol et de la possession illégale d’armes.

Par des mots sensibles, le juge qui présidait parla à l’accusé Seydou N. (27 ans): « Si vous l’avez fait et avouez, vous épargnerez l’interrogatoire de la jeune fille. »  Mais l’accusé à fait le choix de se taire.

Le procureur général Julia Legner a décrit ce qui est arrivé ce dimanche de la Pentecôte à Roßlau: « La fillette était avec son nounours sous le bras pour aller jouer à l’Elbwiesen. » [un plan d’eau] Alors que l’homme originaire du Niger, lui, passait là sur sa bicyclette.

Le Procureur: « Il lui a dit: Beau bébé, beau bébé ». Lorsque la fillette lui a demandé de la laisser tranquille, il l’a poussée au sol. Il lécha son visage et menaça, je vais te tuer, alors qu’elle hurlait et se débattait. »

[…]

Et puis l’horrible. Le procureur: « L’accusé a eu un rapport sexuel avec l’enfant. Avec ses 28 kilos, elle n’avait aucune chance contre l’adulte qui en pesait 80.

[…]

Bild

Sur cette affaire: 

Dessau (All.) : Une petite fille de 9 ans violée par un migrant nigérien. « Elle pleurait et était couverte de sang » (MàJ : manifestation)

également à Dessau-Roßlau:

Dessau-Roßlau (Allemagne) : quatre migrants érythréens inculpés pour le viol collectif et l’agression d’une femme de 56 ans

 

 

 

 

"Jeanne" : un film de Bruno Dumont sur la Pucelle d'Orléans
Lyon : un homme originaire des Comores frappe son ex-femme “normalement” dans la rue

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu