Plein ecran

Macron appelle à renommer des rues en hommage aux soldats africains (MàJ : liste de 100 noms et premières inaugurations)

02/07

02/07/2020

[…]
Des noms, le service historique du ministère des Armées en propose 100. Il a, en dix mois, sondé les archives militaires, reconstitué les biographies et faits d’armes de soldats d’Afrique de 1940-1945 : pieds-noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, tirailleurs sénégalais (venus de toute l’Afrique subsaharienne)…

La secrétaire d’Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, a transmis ces 100 noms mercredi à une trentaine de députés et sénateurs de tous bords. […]

Bandol, dans le Var, a ouvert le bal. Le maire a inauguré en janvier la première « Place des Libérateurs-africains », en hommage à cinq combattants d’Algérie morts en 1944. Les autres traces de ce passé dans l’espace public se comptent sur les doigts d’une main. Un square parisien a son allée Claude-Mademba-Sy, seul soldat noir de la division Leclerc entrée dans Paris. A Airaines (Somme), on trouve une avenue Charles-N’Tchoréré, capitaine exécuté en 1940. Désormais, chaque édile peut trouver un héros lié à son territoire. Ils s’appellent Saïd Ali Amar, Paul Bakoté, Philibert Collet, Diana Idrissa, Tologola Dougoufana…

L’Opinion


15/08/2019

 


Un devoir de mémoire. Emmanuel Macron a participé ce jeudi 15 août à la cérémonie du 75ème anniversaire du débarquement de Provence, à Saint-Raphaël (Var). À cette occasion il a rendu hommage aux soldats africains qui ont donné leur vie pour la France et a appelé les maires de l’Hexagone à renommer des rues en leur mémoire.

“La très grande majorité des soldats de la plus grande force de l’armée française de la libération venaient d’Afrique: Français d’Afrique du Nord, pieds noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs que l’on appelait sénégalais mais qui venaient en fait de toute l’Afrique subsaharienne, et parmi eux des Guinéens, des Ivoiriens. Et pourtant qui d’entre nous se souvient aujourd’hui de leur nom, de leur visage?”, a commencé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, Emmanuel Macron face à son auditoire. […]

Je lance aujourd’hui un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l’Afrique et disent de la France ce qu’elle est profondément: un engagement, un attachement à la liberté et à la grandeur, un esprit de résistance qui unit dans le courage” […]

HuffPost

Bordeaux : le nouveau maire, Pierre Hurmic, pense aller "vers une interdiction" de la voiture
A la demande des militants antiracistes, Los Angeles réduit le budget de sa police

Commentaires

Accueil
Menu