Plein ecran

L’Ocean Viking cherche un port où débarquer les migrants : « Que les états signataires des conventions maritimes fassent leur travail »

12/08

Le navire humanitaire a déjà secouru trois embarcations en péril mais ne trouve toujours pas de port sûr où débarquer les 251 personnes à son bord.

L’Ocean Viking, le navire humanitaire, affrété par SOS Méditerranée et MSF, a secouru 81 personnes d’une embarcation pneumatique située dans les eaux internationales au large des côtes libyennes, effectuant son troisième sauvetage depuis le 4 août.

Parti de Marseille, le navire cherche désormais un port où débarquer les 251 personnes rescapées à bord: «On est inquiets. Pour autant l’Ocean Vikings a été équipé pour se préparer à cette éventualité», assure sur RMC Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée France.

« La côte libyenne n’est pas sûre »

« Nous sommes en lien avec les garde-côte libyens qui nous ont désignés Tripoli (la capitale de la Libye ndlr) comme port de débarquement ce que nous avons refusé car la côte n’est pas sûre », ajoute-t-il avant de demander aux états d’Europe de trouver une solution au plus vite. […]

bfmtv.com

À l'école de la prison : un module pour évaluer la radicalisation
Migrants : Athènes réclame que l'UE partage le fardeau

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu