Plein ecran

Les Alpes françaises, refuge estival des juifs orthodoxes

04/08

Depuis des décennies, des membres de la communauté juive orthodoxe passent leurs vacances d’été dans les Alpes françaises. Cette saison, ils seront environ trois mille à se ressourcer dans des établissements qui ont été privatisés.

A l’Alpe d’Huez, à Tignes, aux Ménuires ou à la Plagne, c’est partout la même curiosité. Les touristes de passage finissent par s’arrêter devant ces jeunes filles qui s’aventurent en longues jupes noires. Ils stoppent net pour laisser passer un groupe de barbus en VTT, dont les casques laissent échapper des papillotes sautillantes.

Un engouement qui se confirme. « L’été, les religieux ne peuvent pas aller à la plage, pour des raisons de pudeur : ils ne peuvent pas côtoyer des femmes en maillot de bain. Donc la montagne est une solution de repli idéale », explique Yossi Ghebali, à la tête de Royal Dream. Comme une dizaine d’autres associations ou tour-opérateurs, la société organise des « vacances casher » dans les Alpes.

(…) C’est pour cette clientèle que Royal Dream a privatisé l’Hôtel Belambra de La Plagne. « 60 % de nos clients viennent d’Angleterre ou de Belgique, et sont très pratiquants. Ils veulent se protéger du contact avec l’extérieur », précise le voyagiste. Ce dernier profite donc de la basse saison pour négocier avec les propriétaires de résidences ou d’hôtels afin qu’ils lui accordent « une gestion libre à 100 % » de leurs établissements.

C’est à cette condition qu’il peut garantir à ses clients des vacances conformes à la règle juive la plus drastique, qui commence par la cashérisation des cuisines. Après un grand nettoyage, tout le matériel en métal est soumis à la pyrolyse. Ensuite, « on fait venir de Paris la nourriture casher, ainsi que l’équipe de ménage, les traiteurs, les animateurs, les serveurs… », détaille l’organisateur. « Un rabbin ou, au minimum, un surveillant rituel assermenté par les autorités communautaires, est présent sur place durant tout le séjour pour garantir la casherout », ajoute Gregory Harrous, de voyagercacher.com.

A l’office du tourisme de l’Alpe d’Huez, le directeur note juste que l’« arrivée massive de familles orthodoxes, têtes couvertes et vêtues de noir, ça impressionne. Il y a des gens que ça heurte, surtout parmi les touristes. Les locaux, eux, sont habitués ».

(…) Le Monde

Un Cardinal nigérian exhorte les pays occidentaux à cesser d'encourager les Africains à quitter leur pays et immigrer en Europe
Strasbourg : 150 personnes marchent contre le racisme en mémoire de Mamoudou Barry

Commentaires

X
Accueil
Menu