Plein ecran

Kosovo : accusé de crimes de guerre, le premier ministre démissionne

20/07

Ramush Haradinaj, ancien commandant de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) pendant le conflit de 1998-1999, est convoqué par le Tribunal spécial international.

Ramush Haradinaj, premier ministre du Kosovo, a démissionné vendredi 19 juillet après avoir été convoqué par la justice internationale en tant que suspect.

Ancien commandant de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) pendant le conflit de 1998-1999, M. Haradinaj, 51 ans, a déclaré à la presse :

« J’ai reçu une convocation du tribunal spécial en tant que suspect et je me suis vu offrir la possibilité de m’y rendre en ma qualité de premier ministre ou en tant que simple citoyen. J’ai choisi la deuxième option. »

Il a précisé qu’il serait entendu « la semaine prochaine ». Le Tribunal spécial international, dont la création a été soutenue par l’Union européenne, a été mis en place en 2015 avec pour mission de se charger des crimes présumés commis par l’UCK au Kosovo principalement contre des Serbes, des Roms et contre des opposants albanais à l’UCK pendant et après le conflit de 1998-1999. Dernier conflit en ex-Yougoslavie, la guerre du Kosovo entre forces serbes et guérilla indépendantiste kosovare albanaise avait fait plus de 13 000 morts (dont plus de 11 000 Kosovars albanais, 2 000 Serbes et quelques centaines de Roms). […]

Le Monde

"Marseille, celle que l’on surnomme «la 49ème Wilaya» (département en arabe)" (Libération)
Nancy : Un sexagénaire tabassé par des "jeunes" dont l'un venait de sortir de prison en état de mort cérébrale (MàJ : Il est décédé)

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu