Plein ecran

Chartres : vendeur de drogue « sans-papiers », Mehdi K. justifie sa cavale « je ne voulais pas qu’on me renvoie au bled »… il ne sera pas expulsé

15/07

Condamné pour un trafic de drogue, à Chartres, après une longue cavale

Il est le seul à être passé entre les mailles d’un coup de filet contre un trafic de cannabis, dans le quartier de Beaulieu, à Chartres, en 2012. Quatre ans après le premier procès, la dernière tête pensante présumée vient d’être condamnée.

[…]

Pendant ce temps-là, Mehdi Khezami était en fuite. Il a été condamné par défaut à trois ans ferme. Il n’a été retrouvé qu’en mai dernier, « par hasard », précise son avocat, « après trente-six mois de cavale ».

[…]

Concernant ses activités pendant sa cavale, qui s’est principalement déroulée dans le quartier de Beaulieu, à Chartres, et durant laquelle il a eu deux de ses trois enfants avec sa compagne…

[…]

À la barre du tribunal de Chartres, il livre une version en totale discordance avec celles des autres hommes impliqués dans le trafic, et déjà jugés : « J’étais sans papiers en France, je travaillais au noir. J’avais besoin d’eux pour qu’ils me donnent de la drogue gratuite pour ma consommation personnelle, mais j’avais peur d’eux. Mon premier fils venait de naître, je ne voulais pas qu’on me renvoie au bled. »

[…]

Condamnation. Mehdi Khezami est condamné à deux ans de prison ferme et placé en détention à l’issue de l’audience. Il écope également d’une amende de 5.000 €.

L’article dans son intégralité sur L’Echo Républicain

 

Environ 40% de la population française ne part pas en vacances
Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch, demande à l'Europe d'accueillir le demi-million de migrants de Libye

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu