Plein ecran

Ecologie : la communauté de communes Chinon Vienne et Loire a signé la charte d’engagement contre l’introduction de plantes invasives. Une première

15/06

La Vienne, théâtre de la prolifération de plantes invasives.

C’est un coup de crayon donné par Jean-Luc Dupont qui a marqué une grande première, la semaine dernière, dans la salle Olivier-Debré, au premier étage de la mairie de Chinon. En effet, le maire de Chinon a fait de la communauté de communes Chinon Vienne et Loire (CCCVL) la première intercommunalité de la région Centre-Val de Loire à signer la Charte d’engagement, contre l’introduction des plantes invasives (*).

« Un aboutissement du travail mené en Chinonais depuis longtemps, avec le Parc Naturel Régional (PNR) et le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) », dixit celui-ci.

La CCCVL s’engage ainsi à ne plus implanter en régie 44 plantes, identifiées comme particulièrement problématiques, en région, à travers cette signature. Une initiative qu’elle prévoit d’inscrire dans son PLUi-H. Signée individuellement par la Ville d’Avoine en novembre 2017, celle-ci s’étend donc à tout le territoire de l’interco. « On s’est rendu compte qu’il y avait une problématique de sensibilisation, poursuit le président de la CCCVL. Et puis, ce n’est pas un travail à mener à l’échelle d’une collectivité, mais d’un territoire tout entier. » […]

Aujourd’hui, selon le Conservatoire botanique national du bassin parisien, près de 12 % de la population française est touchée par ces plantes invasives. Un chiffre qui laisse penser que la CCCVL n’est que la première intercommunalité d’une longue série à signer cette charte.

(*) Aussi appelées plantes exotiques envahissantes. C’est-à-dire des plantes exotiques, introduites volontairement ou non, qui prolifèrent dans un espace naturel, au détriment de la biodiversité locale, qu’elles peuvent complètement éliminer.

La Nouvelle République

Italie : un Finlandais arrêté pour agression sexuelle sur une policière est immédiatement libéré par le juge, colère de Salvini
Alexandre Benalla toucherait encore ses allocations chômage

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu